sirène - 02Aujourd’hui, le thème du Nailstorming était Océan, Sea-reines et Coquillages… Comme j’ai la créativité ongulaire d’un pingouin neurasthénique ( ça a des ongles un pingouin? )  je préfère laisser le soin aux véritables nailistas de nous éblouir avec leurs réalisations.

Mais j’ai toutefois décidé de rester dans le thème marin en présentant le masque frais de LUSH appelé Sirène.

Il ne promet pas de faire pousser des écailles ( eurk ) ou une queue ( quelle horreur ) mais de nettoyer, tonifier et apaiser la trogne.

MUSCLOR, VIENS VOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIR !

C’est en scrutant mon minois dans le miroir que j’ai failli tourner de l’oeil il y a 15 jours  : des dizaines de mini-boutons sont soudainement apparus sur mon front, aaaaaaaaaargh Musclor fais queq’chose !

Et comme je passe à la télé bientôt ( pour un jeu TV où vous aurez l’occasion de constater que je suis balèze en vocabulaire et orthographe )( et vous pourrez vous foutre de moi aussi ) , cette prolifération bactérienne sur mon derme, c’est juste pas possible. Ou alors il faut que la prod’ ait prévu un sacré budget maquillage pour planquer cette orgie de spots.

Aux grands mots maux, les grands remèdes : j’ai nettoyé, gommé, hydraté à fond depuis ce constat édifiant allant jusqu’à vider certains de mes produits chouchous. Et alors que je me suis retrouvée en rade d’argile verte Juvaflorine et que, comble du désespoir, nous étions Dimanche, j’étais comme deux ronds de flan dans ma salle de bains. Mais que vais-je bien pouvoir me tartiner sur la face aujourd’hui ?

Quand soudain, j’ai réalisé l’existence d’un petit sac en papier LUSH qui restait immobile depuis plusieurs semaines à côté du lavabo. En farfouinant dedans, j’y ai retrouvé les souvenirs d’un après-midi avec ma morue préférée où, dans une boutique Lush parisienne, une vendeuse m’avait gentiment ébouillanté la main dans un saladier sous les yeux inquiets de Karine. La vendeuse s’était toutefois faite pardonner en m’offrant une généreuse portion de crème pour les mains afin qu’elles n’arborent plus cette teinte rouge écrevisse du plus bel effet.

Mais j’ai également mis la main sur un petit pot tout mignon que j’avais acheté ce jour-là :

sirène - 03

Non seulement j’avais dépassé la date de péremption ( grosso modo, comptez 1 mois après l’achat ) mais en plus, s’agissant d’un masque frais j’aurais dû le conserver au réfrigérateur. Autant dire que dans ma salle de bains, c’était plutôt des températures caniculaires. J’avais tout faux sur ce coup, la honte.

Voilà son lieu de villégiature normal : à côté du beurre

Voilà son lieu de villégiature normal : à côté du beurre

Il m’en faut plus pour me décourager. Téméraire dans l’âme, j’ai versé quelques gouttes dans le petit pot et j’ai touillé à l’index pour redonner une consistance plus « malléable » à la pâte d’apparence trèèèès hétérogène. Et j’ai décidé que j’allais l’utiliser quand même. Na.

Sans flash, ça fait un peu dégueu.

Avec flash, ça fait un peu dégueu.

A la lumière naturelle, c'est + vendeur ^^

A la lumière naturelle, c’est + vendeur ^^

Si j’ai décidé d’utiliser mon pot de SIRENE quand même, c’est parce qu’il réunissait toutes les promesses et tous les ingrédients dont j’avais besoin pour purifier ma trogne :

sirène - 04

Et si je l’ai choisi, c’est sur les conseils de la vendeuse gentille ( mais sadique ^^ ) qui a vite compris que j’étais une habituée des masques frais pour avoir déjà testé Balançoire, ou encore l’alléchant Cupcake mais aussi le très efficace La Guerre des Boutons ( qui a l’inconvénient de schmouter sa race quand même ). Celui qu’elle m’a présenté ce jour-là, je ne le connaissais pas. Il ne faut JAMAIS titiller mon neurone curieux !

Côté composition,  SIRENE est juste idyllique. Jugez plutôt :

sirène - 05

Je n’avais aucune idée de l’odeur que ce curieux mélange pouvait donner.

Mais d’abord, j’ai entrepris de me tartiner la face d’une généreuse couche, comme préconisé sur le petit pot.

L’exercice n’est pas compliqué à maîtriser pour qui a déjà utilisé un masque Lush. Pour les autres, il faudra apprendre à dompter de grosses noix où des morceaux d’algues se détachent , puis les appliquer sur l’épiderme sans en coller la moitié dans le lavabo. C’est pas beau le gâchis ( et au prix du masque, ça fout les boulasses d’en perdre la moitié ).

sirène - 08

Comme vous le voyez, je maîtrise la chose à merveille. C’est presque homogène tout partout.

Ce qui m’a frappé immédiatement, c’est l’odeur de cette SIRENE : non ça sent pas la marée. Ca sent pas la moule défraîchie non plus. Ca sent le FRAIS, c’est poudré et légèrement fleuri : je suis ARCHIFAN ! Cette senteur est plutôt féminine mais je pense que je n’aurais aucun mal à tartiner la tête de Musclor si il dormait s’il m’en donnait l’autorisation. Ca ne sent pas trop fort et ne cocotte pas à 100m à la ronde. Je pense dès lors que ce masque est mixte.

sirène - 10

Zoom sur la texture

Cette odeur est tellement agréable que j’ai largement dépassé les 5 à 10 minutes de pose recommandées, pour m’enivrer au maximum de ces effluves que j’aime ! Le masque n’a pas momifié ma peau comme le fait un masque à l’argile classique. Et miracle : le masque « se tient » tellement bien qu’ aucun morceau d’algue n’est tombé sur mon beau parquet ( posé par Musclor ) ( c’est son bébé ce parquet alors je suis obligée de faire gaffe ).

sirène - 09

Tartinage de sourcil en bonus

sirène - 11

Pour tout virer, j’ai choisi de passer directement sous la douche. Il n’est pas compliqué ni long à rincer, par contre je vois déjà Musclor râler : si les morceaux de masque ne bouchent pas le siphon, je pourrais aller griller un cierge. Et moi je colle pas mes ongles manucurés là-dedans, bwerk.

sirène - 13

après passage de la crème hydratante

Après m’être séché la poire puis massé le visage à la crème hydratante, je trouve que ma peau respire : le teint est plus clair et semble reposé et surtout j’ai une sensation de peau parfaitement propre. Mes boutons n’ont pas disparu malheureusement mais je constate une nette amélioration niveau brillance.

Après quelques heures de glande, j’ai toujours une peau nette et sans bavures si tant est qu’arborer autant de boutons sur sa face soit acceptable…Snirf.  Le gros gros kif c’est que l’odeur enchanteresse de Sirène reste discrètement sur la peau !

sirène - 12

Pour conclure, cette découverte du masque frais SIRENE est une bonne surprise : à la fois très agréable à l’utilisation et efficace pour hydrater et rafraîchir un teint terne, j’ai du mal à lui trouver des défauts. Si ce n’est son prix de 11,75€ pour le pot de 75g , qui permet quand même de se tartiner la bouille 4 à 5 fois. Et le fait qu’il me bouche le siphon, grmblblb.

Il n’a pas résolu mon problème de petits boutons mais il n’en promettait pas tant.  Par contre, j’ai a-do-ré son odeur et la sensation de peau archipropre et douce qu’il m’a procuré !

 

Satisfaction : 8,5 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleSur mon visagealgues,avis,frais,gommage,Lush,Lush-addict,masque,peau,produit,review,sirène,soin
Aujourd'hui, le thème du Nailstorming était Océan, Sea-reines et Coquillages... Comme j'ai la créativité ongulaire d'un pingouin neurasthénique ( ça a des ongles un pingouin? )  je préfère laisser le soin aux véritables nailistas de nous éblouir avec leurs réalisations. Mais j'ai toutefois décidé de rester dans le thème marin...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone