Ikéa cuisine planche découper flexible Dralla
Non je ne m’apprête pas à disserter sur la taille des poitrines de ces dames ( oui je sais messieurs : vous êtes déçus ) je vais parler de bouffe ( nan partez paaaas ! ) et pas de techniques miracles pour gagner une taille ou deux de bonnet ( si je trouve, promis je vous fais partager mon expérience ) .
On ne peut pas dire que je maîtrise grand chose côté popotte. Je suis trèèèèès loin d’être une cuisinière-née et tout ce qui est susceptible de me faciliter la vie derrière les fourneaux est évidemment le bienvenu chez moi !

Justement j’ai la chance d’avoir une grande cuisine mais malheureusement je n’ai pas beaucoup de place pour travailler : le micro-ondes prend une place colossale sur mon petit plan de travail. Nous allons y remédier dans les mois qui viennent mais en attendant, je ne SUPPORTE PAS que ce soit le bronx dans ma cuisine.

Or j’ai un problème : avec mes planches à découper classiques ( une en bois, et une plus grande en plastique dur rigide ) , à chaque fois que je veux verser le fruit de mon labeur dans un saladier ou une casserole, j’en fous partout. Non seulement je gâche de la bouffe mais en plus, je suis bonne pour tout nettoyer. Ca m’éneeeeeerve !
Alors il y a quelques semaines, je me suis fixée de m’acheter la planche à découper flexible dont l’inventeur a déposé un brevet. Mais le prix m’a calmée direct : 30 boules pour une planche à découper qui se transforme en pelle, y’a pas moyen.

Heureusement, copine Jennyfer m’a parlé de planches à découper flexibles à prix tout petit chez IKEA , le géant du mobilier suédois. J’ai donc profité d’une escapade dominicale dans leur immense magasin de Thiais pour sauter sur ces planches à découper flexibles dès que je les ai vues !

Alors aujourd’hui je vous présente donc mon septième article TALC . Le TALC pour rappel est communément appelé Truc A La Con et cette idée est issue des cerveaux féconds ( en deux mots ) de Lee-Neddy et de Nelcie, deux ciaonautes que vous connaissez certainement ( si non , je vous encourage vivement à aller les découvrir ! ) . En gros, il suffit de trouver un sujet pour lequel vous n’auriez pas pensé écrire plus de cinq lignes.

Et c’est le cas avec cette planche à découper. Ou plutôt CES planches à découper car elles sont vendues par deux . Et il serait bien réducteur ( et stupide ) de ne s’en servir que pour couper du pain !

Ikéa cuisine planche découper flexible Dralla

Je ne vais pas vous gonfler avec trente lignes sur les magasins IKEA car je pense que tout le monde connaît cette enseigne suédoise de près ou de loin ( ne serait-ce que pour le scandale sur les enquêtes presque policières sur ses employés ! ). Aujourd’hui, on compte 29 magasins répartis dans tout l’Hexagone particulièrement aux abords des grandes villes. On n’y trouve pas seulement du mobilier, mais aussi tout plein d’accessoires, du linge, de la vaisselle, des luminaires etc etc…

J’ai donc payé mon lot de 2 planches pour le prix riquiqui de 3,99€ soit moins de 2 euros l’unité ( je sais : balèze en calcul la gonzesse ).
A ce prix-là je m’attendais à une grosse daube, je dois l’avouer. Par contre je ne m’attendais pas à devoir me coller une planche rouge et une planche vert vif moche : eh non il n’y a pas de choix de couleurs ! Du moins pas pour le moment mais j’espère que ça viendra car ça peut vraiment freiner ces couleurs très flashy … ou alors il faudrait proposer d’autres teintes flashouilles histoire de pouvoir coordonner avec le reste de la cuisine.

Ensuite ce qu’on remarque immédiatement quand elles sont emballées ensemble, c’est leur taille plutôt imposante : 37 cm de longueur sur 29 de largeur, c’est plus grand que la plus grande de mes anciennes planches ! Fort heureusement elles rentrent parfaitement dans un caisson de cuisine de format standard. De plus j’apprécie d’avoir de la place pour tailler mes légumes car je peux m’étaler encore plus sans craindre de « sortir » de la planches.
Elles sont également très fines puisqu’elles ne font que 2mm d’épaisseur !

Ikéa cuisine planche découper flexible Dralla

Notons que j’ai appris grâce aux pictogrammes moulés directement dans le plastique des planches, qu’elles ne supportent pas de chaleur supérieur à 50°C ce qui est fort utile à savoir : vous ne POURREZ PAS vous servir de ces planches comme d’un tapis de cuisson en silicone !
La raison est toute simple : ces planches sont fabriquées en PEBD ( Polyéthylène Basse Densité – ou LDPE en anglais ) qui est une matière plastique recyclable ( la N°4 ) ce qui ravit mon neurone écolo d’une part, mais surtout le PEBD est parfaitement inoffensif car il est spécialement destiné à un usage alimentaire . Il n’y a pas de risque de migration de particules dans les denrées, ce qui ravit mon neurone parano ^-^

Ikéa cuisine planche découper flexible Dralla

Enfin j’apprends que les planches sont fabriquées en Inde . Là où je suis dubitative, ce sont sur les pictogrammes de lavage : en gros, on comprends qu’il faut laver à la main, mais en plus petit à côté, on voit l’image d’un lave-vaisselle. Bon j’ai essayé en lave-vaisselle et ça marche : mon neurone feignasse est ravi.

Ikéa cuisine planche découper flexible Dralla

Je vais pas vous faire un dessin : même si vous êtes une quiche ( ! ) derrière les fourneaux, je pense que vous avez déjà découpé des trucs ( si non, merci de décliner ton identité en commentaires car rares sont les personnes + nouilles que moi en cuisine ).

Personnellement j’ai concocté pas mal de soupes cet hiver ( il finit quand d’ailleurs ? ) et à chaque fois, je n’y coupais ( je m’aime ! ) pas : systématiquement, un bout de poireau ou un morceau de carotte finissait par terre ou sur les flammes lors du transfert de la planche à découper vers ma casserole.
J’en avais ras les steaks.
Il fallait que ça change.

J’ai testé ces planches à plusieurs reprises . La dernière fois, c’était pas plus tard que ce matin alors que je mitonnais pour la première fois un boeuf bourguignon. A l’aide de mon énorme couteau de boucher acéré, j’ai découpé sur la planche rouge toute fine un kilo entier de bidoche. Le défi fut alors de verser les cubes de boeuf vers ma poêle chaude sans en faire tomber. La viande ça coûte cher hein !

Ikéa cuisine planche découper flexible Dralla

Avec une seule main, je dois avouer qu’on a du mal à plier la planche mais peut-être qu’elle finira par devenir un poil plus souple à force d’être utilisée. Du coup j’ai galéré pour les photos car j’avais besoin de mes deux paluches pour bien courber la planche comme je le souhaitais.
Sans problème, j’ai réussi à tout verser dans ma poêle ! Défi numéro 1 rempli haut la main :

Ikéa cuisine planche découper flexible Dralla

Hourra

Ensuite j’ai découpé mes 5 grosses carottes en rondelles. Comme vous le voyez sur mes clichés, tenter de tout transvaser à partir d’une planche rigide vers ma cocotte c’est juste pas possible. Ici, avec ma planche Drälla , je n’ai eu aucun mal à TOUT transvaser d’un seul coup sans qu’une seule rondelle se fasse la malle sur mes plaques de cuisson ! Je suis ravie : second défi rempli.

Ikéa cuisine planche découper flexible Dralla

Ikéa cuisine planche découper flexible Dralla

J’ai renouvelé l’opération avec mes patates et une fois encore, aucun morceau n’a fini à côté de la cocotte,hip hip hip !

Soulignons également le fait qu’après mes découpages acharnés à l’aide de mon gros couteau acéré, ou même avec un simple couteau à dents ,ma planche Drälla ne souffre d’aucune big rayure ! Elle est quasiment intacte, pourtant mes couteaux sont bien tranchants ( faut pas me chercher.. ).

Enfin j’ai testé le lavage à la main ( même si ça me goooonfle ) et le passage au lave-vaisselle . La planche est ressortie intacte dans les deux cas : pour moi ce sera donc à la machine à chaque fois.

Ces planches à découper flexibles DRALLA vendues en lot de 2 pour le prix ridicule de 3,99€ chez IKEA sont devenues indispensables dans ma cuisine de néophyte !

Pour ce prix tout mini , j’ai hérité de deux grandes planches à découper aux couleurs ( trop ) flashy , qui présentent des mensurations de rêve avec une grande surface de travail et une épaisseur minimeParmi leurs avantages indéniables, c’est qu’elles se tordent à l’envie ce qui permet de transvaser nos aliments de la planche vers n’importe quel récipient sans en balancer partout à côté ! Même si on a besoin de ses deux mains pour bien faire, je dois avouer que je suis conquise par cette souplesse !

Il est très important de préciser que la matière plastique qui compose ces deux planches est le PolyEthylène Basse Densité qui est inoffensif et parfaitement adapté aux contacts alimentaires . Enfin ces planches DRÄLLA passent sans problème au lave-vaisselle.

Ce TALC n’est finalement pas si ALC que cela puisque je ne peux plus m’en séparer ! Si j’avais toutefois un seul petit reproche à lui fairec’est que nous n’avons pas le choix dans les couleurs trop criardes à mon goût , et ces planches ont l’air tellement infatigables qu’on se demande pourquoi on est obligé d’en prendre un lot de deux !

Satisfaction : 8 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleRecettesaccessoire,alimentaire,avis,critique,cuisine,découper,dralla,flexible,food,ikéa,nourriture,pain,PEBD,planche,planche à découper,review,revue,silicone,ustensile
Non je ne m'apprête pas à disserter sur la taille des poitrines de ces dames ( oui je sais messieurs : vous êtes déçus ) je vais parler de bouffe ( nan partez paaaas ! ) et pas de techniques miracles pour gagner une taille ou deux de bonnet ( si je trouve, promis...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone