brosse-10Le TALC ou Truc A La Con est né du cerveau fécond ( en deux mots ) de Nelcie et LeeNeddy.
Comme son nom l’indique , l’idée est toute conne : rédiger un article sur un truc dont on n’aurait jamais pensé écrire plus de 2 lignes. Si en plus, on fait marrer les lecteurs c’est tout bon.

Personnellement c’est dans la cuisine que j’étais persuadée de trouver le plus de sujets débiles possible, la salle de bains ne présentant à mes yeux QUE des objets de la plus grande utilité pouffesque ( hein Musclor , sisi j’te jure , tous mes bidules me servent à quelque chose ). Mais vous avez tellement aimé mon billet sur mon bonnet de douche qu’il fallait me rendre à l’évidence : oui. J’ai des trucs cons dans ma salle de bains aussi.
Et j’en ai trouvé un autre les amis !

brosse-2

A quoi sert de se manucurer et vernir parfaitement les griffes si vous logez toute une peuplade de bactéries crades dessous?

Je dois avouer un truc : j’ai acquis ma première brosse à ongles tout récemment alors que j’en avais plein les cuticules de retrouver des morceaux de spaghettis sous mes ongles ( me demandez pas comment ce genre de trucs arrive, je me pose encore la question ), de la terre ou du sable ( idem ) et des trucs non-identifiés ( mais j’évite sagement de jouer aux devinettes, je pourrais vomir je pense ).

Bizarre, j’ai toujours été citadine mais n’ai jamais jugé utile de posséder un tel accessoire, alors que quand je passe du temps dans ma famille en Normandie, il est indispensable lors du lavage des mains d’en passer un bon coup sous ses ongles. La bouse de vache, ça tâche.

Mais depuis que je prends un malin plaisir à me vernir les griffes, je prends soin de me frotter le dessous des ongles dès que je vois une saloperie coincée dessous. C’est limite devenu vital, surtout quand j’ai travaillé dans le pipi ( j’ étais chimiste et n’analysais QUE de l’urine ) : ramener des bactéries dans ma popotte du soir, ça ne me fait pas plus kiffer que ça hein.
C’est donc en voulant utiliser le bon d’achat offert par Angylara l’année dernière ( merciiiii miss ! ) que j’ai décidé de me faire plaisir chez The Body Shop, une enseigne que j’affectionne particulièrement pour leurs accessoires ( loofah, brosse visage, coussin de bain etc…).
Immédiatement mon regard a été attiré par cette petite brosse dans son panier. J’ai louché sur la petite étiquette verte collée sur le bois et hop, même si je l’ai trouvée diablement chère, j’ai craqué pour ma première brosse à ongles !

brosse

 

Comment j’utilise ma brosse à ongles?

Voici quelques actions que vous ne pourrez PAS effectuer avec cet objet. Enfin en théorie vous pouvez. Mais en pratique, c’est dégueulasse :

  • Débarrasser vos poêles à frire de graisse noire.
    PAS BIEN

    PAS BIEN

  • Récurer vos wawas
    PAS BIEN

    PAS BIEN

  • Vous curer le nez ou les oreilles ( dispense de photos )
  • Gratter et masser les pieds de votre homme ( ou les vôtres, ça dépend de votre seuil de tolérance en guilis )
    PAS BIEN

    PAS BIEN

Personnellement j’utilise toujours mon ustensile de la même façon : mes ongles sont dissolvés et bien propres, j’empoigne alors mon savon du moment ( Au délice des Anges de LUSH ) et je m’enduis les mains de mousse. Je mouille ma brosse à ongles pour ramollir ses poils puis je frotte sous les ongles et parfois dessus si j’ai de grosses marques de stylo ou des résidus de colle ( je sais pas comment elle arrive là , mais elle y est ).
Au choix vous pouvez soit bouger les ongles sur les poils, soit bouger les poils sous les ongles. C’est selon votre humeur. Question d’hormones.
Après, j’en profite pour me laver les mimines et m’ennivrer du parfum régressif de mon savon rose puis je rince toute la mousse et les cochonneries dégagées.

brosse-10

BIEN

 

Pourquoi j’aime ma brosse à ongles?

Elle est taillée en forme de demie-lune, et ça j’aime bien. Ca permet d’avoir une bonne prise en main et d’éviter que l’objet ne vole dans la salle de bains en fracassant mon miroir au passage. Quand on connaît mon adresse légendaire, on sait que ce genre de tuile n’est pas du tout hypothétique.

brosse-3

Ses poils ne sont ni trop mous , ni trop durs . 
Quand c’est mou, ça se tord et le brossage est alors complètement inefficace. On s’excite sur ses ongles, on râle, on frotte pis on finit par balancer sa brosse ( dans le miroir si vous suivez bien )
Quand c’est dur, ça te flingue la peau en-dessous de l’ongle. On s’en taperait royal si ce n’était pas si foutrement douloureux. Oh scrognegneuuuuudbordel ça piiiiiiique ! En gros c’est comme si vous enfonçiez des échardes sous les ongles. Ben ouais. Ca saque. Et on est là pour se nettoyer les griffes, par pour se les enlever.

brosse-4

La brosse de TBS présente un alignement de poils en touffes ( un peu comme le torse de mon ancien voisin ).
Je les ai comptés pour que l’article soit le plus complet possible : 72 touffes. Je n’ai pas dénombré le nombre de poils par touffe, faut pas déconner ça pique un peu les yeux.
Mais ce que je peux affirmer, c’est qu’après des centaines d’utilisations et de mouillages, les poils sont toujours aussi soyeux et tout doux , comme de gros fils de soie. Et ils sont toujours assez costauds pour s’attaquer à toutes sortes de saletés coincés sous mes griffes, hourra !
Enfin j’aime carrément que cette brosse soit 100% équitable. Entendez par là qu’elle porte le logo FSC , un label qui garantit que le bois de notre brosse à griffes provient de forêts très bien gérées et qu’en rien, vous ne participez à la déforestation en achetant ce bidule. Ca peut sembler crétin car la quantité de bois nécessaire pour la création de cette brosse doit correspondre à une branche d’arbre ( ^^ ) mais c’est avec de tous petits gestes comme ceux-ci qu’on parvient à faire avancer les choses écolo non?

Le truc génial, c’est que le bois c’est carrément costaud , beaucoup plus que du plastique.
J’ai dû faire tomber ma brosse autant de fois que je me suis lavé les ongles, c’est dire. Et il n’a pas un seul chtar à déplorer alors qu’un bidule en plastique aurait rendu l’âme très vite, c’est certain. Je fais juste très attention à bien rincer la mousse et les saloperies coincées dans les poils puis je laisse sécher ma brosse sur mon porte-savons, à côté de ses potes odoriférants. Ainsi le bois sèche et vous en conviendrez en jugeant les photos :il est inaltérable cet engin !

Qui a le plus de pwals ?

Qui a le plus de pwals ?

 

Priver la manucure d’une pouffe de sa brosse à ongles , c’est un peu comme si on retirait sa casserole des mains d’un homme : il parviendrait à faire cuire ses pâtes autrement mais ce serait dégueulasse . Si une pouffe n’a pas les griffes propres sans merdouilles dessous , ça fait négligé . 
Du coup , même si cet ustensile vendu 5,50€ par The Body Shop peut sembler onéreux , il n’en est pas moins indispensable puisqu’il est incassable , carrément ergonomique , que ses poils sont toujours aussi doux tout en étant assez intransigeants avec les saletés et que le bois utilisé provient de forêts protégées et bien gérées.

Et qui peut se vanter d’avoir 72 touffes inusables à la maison , je vous le demande? ^-^

 

Satisfaction : 10 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSur mes onglesbrosse à ongles,mains,manucure,nettoyer,ongles,récurer,review,soin,the body shop,touffes
Le TALC ou Truc A La Con est né du cerveau fécond ( en deux mots ) de Nelcie et LeeNeddy. Comme son nom l’indique , l’idée est toute conne : rédiger un article sur un truc dont on n’aurait jamais pensé écrire plus de 2 lignes. Si en plus, on fait marrer les...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone