muffinAlors que je traînais dans les rayons de la FNAC et que je m’apercevais que j’avais lu absolument tous les romans de chicklit en rayons, je me suis dirigée un peu au pif vers celui des coffrets culinaires.

Au milieu de trucs et de bidules permettant de confectionner ses propres bonbons ou ses chocolats perso, j’ai vu ce tout petit cube de la gamme COOK’IN CUBE édité par les éditions Marabout . Je devais être dans ma période pâtisserie ce jour-là car après avoir vu le prix riquiqui de 5,90€ pour ce tout mignon petit kit coloré qui me proposait de mitonner mes propres MINI-MUFFINS , je n’ai pas hésité une seconde à le ramener chez moi !
Ce n’est pas d’un moule dont on va parler, mais d’une déferlante de moules ( pourquoi je sens que je vais avoir plein de requêtes Google chelou ? ) puisque ce joli cube en plastique renferme 8 moules de 4 couleurs différentes ainsi qu’un « livre » de recettes .

muffins-10

Alors si je mets « livre » entre guillemets, y’a une bonne raison figurez-vous. Parce que les éditions Marabout ont été diaboliquement malins sur ce coup-là : on a beau tourner et retourner le cube dans tous les sens ( parenthèse culturelle : combien de faces pour ce cube ? ) , on ne trouve pas mention du nombre de recettes contenues dedans…Et pour cause ! Quand on déballe , c’est un peu la douche froide. Le mini-« livre » qui avait l’air bien épais ne contient en réalité que … 4 pages de 5 mm d’épaisseur chacune !

muffins-4

muffins-5

Le dos du mini-« livre » était bien caché dans l’emballage cubique car effectivement on peut y lire qu’il ne contient que 5 recettes . Kouaaaaaaaa ??! J’aime pas bien qu’on me prenne pour une dinde. Un « livre » de 5 recettes n’a de livre que le nom mais ce n’est certainement pas la représentation mentale que je me fais d’un LIVRE, un vrai.

Pas contente la Lu !

muffins-9

Quand on ouvre ce truc qui ressemble à s’y méprendre à un livre de contes pour gosses ( même les pages sont imprimées en Chine…. hmmmm moyen…. pas confiance ) , on peut donc trouver 5 recettes de mini-muffins avec le détail de la préparation sur la page de gauche et une jolie photo du résultat bien gourmand sur celle de droite.

Comme ces recettes sont peu nombreuses et que j’ai préféré vous coller des photos de mes préparations, je me permets de vous en livrer la liste :

  • Le 100% choco : celle que j’ai testée et qui contrairement à ce qu’on pourrait croire, ne contient pas de pépites de chocolat…dommage.
  • Le myrtilles extra moelleux : celui que je crève d’envie de tester mais je n’ai pas trouvé de myrtilles ( spa la saison….dammit ! )
  • Le citron pavot : y’a de la poire dedans…beurk…et « 1 cuiller de pavot » ça me semble louche…ce serait pas plutôt des graines de pavot ??
  • Le style carrot cake : celui-là me tente furieusement aussi puisque j’ai déjà confectionné des muffins salés ( vous verrez des tomates / mozza en photo ) et que bizarrement, c’est très très bon !
  • Le ricotta fraise : certainement celui qui me tente le moins car j’ai peur du mélange fromage et fraise…

Tout ceci a l’air bien alléchant ! C’est donc toute excitée que je me suis attelée à la préparation de muffins salés pour lesquels j’ai utilisé un autre moule que ceux fournis puis j’ai entrepris de confectionner la recette 100% choco ( ça vous étonne ? mouhahaha ! )

muffins-6

J’ai donc suivi à la lettre la recette « 100% choco » proposée par Marabout.

Et j’ai eu bien des surprises…
–> Il faut tout d’abord savoir que la recette est prévu pour 8 mini-muffins . C’est FAUX. Je sais pas ce qu’avait fumé le créateur de la recette ce jour-là mais il a dû se tromper lourdement dans ses dosages. Si vous allez voir mes photos, vous verrez que mes mini-muffins ne sont pas vraiment minis, on peut même dire qu’ils sont carrément balèzes et pourtant, non seulement j’ai blindé les moules à bloc d’appareil mais en plus , il m’en restait sur les bras donc j’ai dû faire une seconde fournée ! Pratique quand on a que 8 moules… Sans compter que les moules remplis, il faut pouvoir les attraper sachant qu’ils sont en plastique souple , très souple, et donc j’en ai foutu souvent, très souvent, à côté et sur mes doigts, grmbblbllb !
–> Deuxièmement, la recette décrit la confection de 3 appareils différents et quand on la suit à la lettre, pas à pas, on nous mélange…2 appareils ! Ben j’en fais quoi du troisième?? Je l’ai ajouté avant d’incorporer mes blancs en neige, technique dont je n’avais d’alleurs pas besoin pour ma recette de muffins salés ( et qui m’a donc collé de la vaisselle en plus…Je suis ravie ). J’ai trouvé cette recette particulièrement longue à préparer , et je pense que c’est pour cela qu’on nous réduit les temps de cuisson. Car on doit utiliser du beurre et du chocolat fondus refroidis et un espresso refroidi aussi….Le temps qu’effectivement ces ingrédients ne soient plus chauds, ben faut patienter…

–> En troisième lieu, en goûtant la pâte après l’avoir préparée minutieusement, j’ai trouvé que les 15 cl d’espresso à rajouter à la préparation ( bon j’ai fait couler une tasse de Nespresso puis j’ai procédé par pesée… pas con la gonzesse hein ? ) effaçaient COMPLETEMENT le goût du chocolat pâtissier ! C’est quand même un comble ! Du coup j’ai rajouté ma touche personnelle en mettant au milieu du muffin un carré de chocolat avant de le mettre à cuire car Musclor n’aimant pas le café,  il fallait absolument que je masque ce goût d’espresso bien trop prononcé !

muffins-7

–> La cuisson, parlons-en justement. Les moules en silicone sont prévus pour subir une température maximale de 240°C et ne sont pas adaptés au passage en micro-ondes. Et justement dans la recette « 100% choco » , on doit les enfourner 8 à 11 minutes à la température maximale… Je trouve ça un peu moyen, d’autant que j’ai retrouvé mes moules un peu « brunis » au cul car mon four n’est peut-être pas si précis que ça avec un pas de 10°C. J’aurais préféré les cuire à température moins haute mais plus longtemps, comme mes muffins tomate-mozza que je cuis 30 minutes à 180°C. De plus, vous verrez sur mes photos que même avec 8 minutes de cuisson seulement, mes muffins sont trèèèès colorés voire carrément noirs pour certains.
–> Les recettes ne le précisent pas mais il faut ensuite attendre avant de démouler : déjà parce que les moules sont hypra-chauds et ensuite pour que les muffins se rigidifient un peu. Il suffit après 10 minutes d’attente d’appuyer sur les bords pour que le moule se décolle du muffin à un endroit, puis de le prendre et de le retourner délicatement, un peu comme les « puces sauteuses » que nous avions étant gamins ^-^

catastrophe si les muffins sont encore chauds !

catastrophe si les muffins sont encore chauds !

Comme vous le voyez sur mes clichés, le démoulage n’a pas été facile pour tous les muffins . Mais pour la majorité, je n’ai pas rencontré de problème, sachant que le silicone a l’énorme avantage de ne pas avoir besoin de matière grasse pour empêcher l’appareil de coller aux parois . De plus, certains muffins sont retombés comme des soufflés comme s’ils n’étaient pas assez cuits à l’intérieur. Mais curieusement , à la dégustation le carré de chocolat que j’avais inséré en supplément n’a pas complètement fondu ! D’après mes modestes connaissances en cuisine, je suis tentée de dire que le concocteur de recettes s’est bien planté sur la cuisson !!! Vingt minutes à 180°C auraient été plus adaptées mais effectivement, cela aurait été moins vendeur pour Marabout qui vante des recettes prêtes en 30 minutes…

J’ai été vraiment déçue par ce livre de recettes . Qu’il en contienne seulement cinq, c’est une chose, mais le fait que les dosages soient surévalués , que les temps et températures de cuisson ne soient pas adaptées ni à la recette ni aux moules, ça me fout les moules ….euh les boules.

Utilisation pour des muffins tomate/mozza

Utilisation pour des muffins tomate/mozza

Les muffins tomate/mozza cuits !

Les muffins tomate/mozza cuits !

J’ai vraiment l’impression de m’être faite avoir. De plus ces moules tout mignons ne passent pas au lave-vaisselle contrairement à mes supermoules De Buyer ! Je suis obligée de les laver à la main et même s’ils sont relativement faciles à nettoyer, ça me barbe.

Même si j’adore le fait d’avoir un kit dans ma cuisine qui prend peu de place et qui regroupe dans un petit cube un mini-« livre » de recettes pour confectionner des minis-muffins ainsi que 8 moules colorés en silicone , je dois avouer que mon avis est plutôt mitigé .

Le « livre » ne contient que 5 recettes malgré sa tranche épaisse et malheureusement la seule recette testée n’a pas été une grande réussite . Du coup, ça m’a beaucoup refroidie pour tester les autres . Entre explications incomplètes , temps de préparation sous-évalués mais températures de cuisson et dosages surévalués , j’ai vraiment été servie :-/ Moi je veux bien qu’on m’embauche chez Marabout et je leur fournirais des recettes vraiment adaptées à leurs moules et conformes aux descriptions !

Fort heureusement , les moules colorés sont tout mignons et même s’il ne faut pas les remplir beaucoup pour ne pas les faire déborder en les saisissant ( ils sont très souples ! ) et ne pas se retrouver avec des muffins trop balèzes , le démoulage est plutôt facile . Malheureusement ils ne passent pas au lave-vaisselle .

Enfin le PRIX est tout-mini et si on se réfère à des recettes trouvées sur Internet , on a + de chances de ne pas se planter avec ces petits moules !

 

Satisfaction : 5,5 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleLecturesRecettescarrot,chocolat,citron-pavot,cook'in cube,livre,marabout,mini-muffins,moules,muffins,myrtilles,recettes,review,silicone
Alors que je traînais dans les rayons de la FNAC et que je m'apercevais que j'avais lu absolument tous les romans de chicklit en rayons, je me suis dirigée un peu au pif vers celui des coffrets culinaires. Au milieu de trucs et de bidules permettant de confectionner ses propres...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone