bain0Si toi aussi tu te vernis les griffes, toi aussi tu es confronté(e) au moment délicat où il faut enlever tout ce merdier pailleté, coloré, stampé et top-coaté. Et l’effaceur ultime contrairement à l’opinion publique, ce n’est pas Arnold Schwarzenegger, c’est le Bain Dissolvant de Séphora
Depuis que j’ai découvert ce truc vanté par toutes les pouffes, je peux difficilement m’en passer.

Aujourd’hui, toutes les marques ont leur propre bain dissolvant. Mais si je ne m’abuse, c’est bien Séphora qui fut le précurseur en la matière !

Nul besoin de te décrire l’engin 30 lignes. Sache simplement qu’il s’agit d’un petit flacon en plastique avec un bouchon noir à vis. Dans son dedans se trouve une grosse masse de mousse grise, avec un trou en plein milieu.

BAIN - 5
Non ce n’est pas la nouvelle technique de reproduction à l’identique d’un vagin pour les fétichistes amateurs de poupées gonflables. Quoique. Musclor dit souvent qu’il a l’impression que je me branle les doigts devant la télé, d’où le titre pas du tout racoleur de mon billet.

Car oui je me branle les index – et même les majeurs – absolument partout, sans aucune gêne. Pas plus tard que l’hiver dernier, je les branlais dans le TGV qui m’emmenait à Val Thorens, sous l’oeil curieux de mes amis. Car le Bain Dissolvant a ça de génial , c’est qu’il se substitue aux cotons ET au flacon de dissolvant .
Dans ton Bain, y’a tout.
Ou plutôt, y’a pas grand-chose mais c’est bien suffisant : la mousse pré-enduite de dissolvant sans acétone .

BAIN - 7

Le mode d’utilisation est on ne peut plus simple : on enfonce son doigt dans le trou, on apprécie ou non la sensation, puis on tourne soit son doigt ( si on est contorsionniste ) soit son flacon cylindrique ( si comme moi on a déjà essayé de tourner son doigt mais qu’on s’est fait mal).
On tourne.
On tourne encore.
On fait des va-et-vient de haut en bas, pour la rigolade.
Puis on sort son doigt et on admire ses griffes toutes nues.Car en trente secondes, ce Bain Magique parvient sans peine à éliminer :

  • ma couche de base
  • mes deux couches de vernis coloré
  • mon stamping éventuel
  • ma couche de top-coat
  • mes gouttes de séchage.

( non mes ongles ne font pas 2 centimètres d’épaisseur, rassurez-vous )

Et ce, sans utiliser le moindre bout de coton pour parachever le travail : TOUT est nickel même les bords de l’ongle et les cuticules ( ouais je suis trop adroite, je me vernis même la peau autour ^^ ). Si toutefois un petit bout de couleur résiste et prouve qu’il existe, je replonge le doigt dans la mousse une dizaine de secondes et il ressort tout propre.

Je possède des vernis de plusieurs marques ( oui je rattrape le temps perdu avec mes 27 années d’abstinence pendant lesquelles je faisais une allergie assez coton au formol ) et je vous garantis que même les plus foncés n’y résistent pas , même mes Kleancolor qui puent, tout dégage dans le Bain !

BAIN - 3

Alors tu te dis à juste titre : wémé attends, il s’utilise combien de temps ton engin là? Il résiste? Parce qu’un flacon de dissolvant classique, on peut le garder de très longs mois hein !

Wéméssi : mon précédent Bain Dissolvant a duré près de 6 mois, avec en moyenne un dissolvage complet de 10 griffes par semaine. Soit près de 26 utilisations, sachant que je vois large car je change parfois de teintes plusieurs fois par semaine. Le flacon coûte 7,90€ hors réduction et hors soldes ( personnellement j’attends toujours d’avoir -20% ou des soldes flottantes sur le site Internet de la marque pour m’approvisionner de plusieurs flacons ) mais finalement cette astuce, car il s’agit bien d’une astuce selon moi, on en devient vite accro !

BAIN - 1

Mais tu me diras aussi qu’au final, cette technique prend plus de temps que le vulgaire morceau de coton tartiné de dissolvant.
Je te répondrais que certes, mais pas forcément. Lorsque je me dissolvais les ongles à l’ancienne, je ne pouvais pas faire autre chose en même temps, comme regarder un épisode de Dexter en restant concentrée. Donc finalement ça prenait des plombes que je te démaquille tout ça. Aujourd’hui je me branle les doigts en matant mon écran, ou en lisant un bouquin. Je n’en fous pas partout car la mousse est bien imprégnée mais pas détrempée. Et comme je reprends bien soin de reboucher correctement ( ce qui est facile avec ce bouchon à vis super costaud ), la mousse ne sèche pas et dure des mois entiers.

BAIN - 4

Le truc qui me fait vraiment, vraiment plaisir, c’est le fait de ne plus utiliser de cotons et de ne pas remplir mes poubelles aussi vite qu’avant. J’ai réduit mes déchets, et donc la cadence de descente de 4 étages au local poubelles. Hourra ! La Planète est contente et moi aussi 🙂

Mais qu’est-ce qu’une Planète contente quand la composition est dégueu? Ben elle n’est pas si moche : déjà il n’y a aucun paraben , mais il n’y a pas d’acétone non plus, ce solvant bien volatile qui pue et qui déssèche gravement les mains ( je ne le sais que trop bien avec mon boulot…).
Par contre le tout premier ingrédient de cette tambouille n’est autre que l’acétate d’ethyle, un autre solvant auquel je suis allergique au boulot o_O mais bizarrement avec mon Bain, je ne ressens aucune démangeaison ni détresse respiratoire ( et c’est tant mieux hein ! ). La composition n’est en rien naturelle, mais on s’y attendait un peu quand même. Est-ce vraiment naturel de se vernis les griffes, je vous le demande. Nan mais.
A ce moment précis de l’avis, tu as envie de te précipiter sur le site Internet de Séphora pour te ruer sur ce Bain Magique, tellement je sais être convaincante et persuasive.
D’ailleurs je te tends une perche.
Tiens, tu le trouveras là.

Après une semaine de ski

Après une semaine de ski

Mais avant tu dois savoir une chose : on en chie royalement avec les vernis pailletés.
Bon pas TOUS les pailletés puisque certains OPI se tirent avec une rapidité déconcertante. Mais d’autres non. Et les vernis Keancolor , j’en parle même pas. D’ailleurs si tu consultes quelques blogs beauté, tu te rends vite compte que je n’ai pas l’exclusivité du bordel que c’est pour retirer ces saletés de paillettes. Les griffes accrochent alors dans la mousse, et les paillettes résistent tellement bien qu’elles déchirent de petits bouts de mousse grise qui viennent se coller sur les doigts et la surface des ongles. Beurk. Sans compter que ces connasses de paillettes sont toujours là. Alors t’insistes, mais c’est inutile : les paillettes ont toujours le dernier mot et avant que tu aies le temps de dire ouf, elles risquent de te dézinguer toute la mousse de ton bain.

BAIN - 8

Alors t’abandonnes, dépité, puis tu sors un vieux bout de coton, ton dissolvant classique que tu auras acheté en cas de panne de Bain et tu frottes comme un dératé pour qu’elles finissent par se tirer, ces saloperies.( oui au bout d’un moment, tu finis par détester les paillettes…mais c’est comme le chocolat qui s’accroche sur nos cuisses, on y revient quand même )

Le dernier truc cool, c’est qu’ on peut se retirer le vernis sur une seule griffe sans abîmer la couleur sur ses voisins . 
Mais a contrario , on ne peut pas l’utiliser pour éliminer un petit débordement lors de l’application. Bah ouais. Ca semble con mais on n’y pense pas forcément. Quant aux orteils, je ne saurais te dire si c’est pratique ou non puisque jamais, ô grand jamais, je ne me tripoterai les pieds, ni moi ni qui que ce soit, donc je ne suis pas concernée. Mais pour ma culture générale, si tu tentes l’expérience, tu peux me raconter ça en commentaire, j’en serais ravie.

BAIN - 9

Pour conclure, tout le monde en parlait. Il me le fallait.

Je n’ai pas été déçue car aujourd’hui je ne peux pas vivre sans ma branlette de doigts hebdomadaire . Certes le flacon de 75mL peut sembler cher à l’acquisition . Mais dès lors qu’on reçoit une promotion , le Bain en vaut la chandelle .

Pour 7,90€ je peux me branler les doigts et dégager toute trace de vernis sur mes griffes de longs mois durant . 
Je réalise une économie substantielle de cotons , je fais marrer tout le monde quand je sors mon engin en public , et surtout je peux m’adonner à d’autres activités passionnantes ( matage de téloche, streaming de séries, lecture de chicklit ) pendant que je dissolve tout mon bordel coloré de mes ongles . Quand on part en voyage , c’est le kif absolu puisque l’encombrement est minimum . Enfin le flacon est de qualité puisque je ne compte plus le nombre de fois où il a volé par terresans dommages collatéraux : le bouchon se visse toujours impecc et permet de garder la mousse dissolvante bien imprégnée.

Par contre si tu es folle de vernis pailletés , je te déconseille absolument l’utilisation de ce bain qui n’est pas approprié pour ces cochonneries .Mon dernier bain a d’ailleurs rendu l’âme parce que j’ai trop insisté , beaucoup trop , et que tous mes doigts se sont retrouvés constellés de morceaux de mousse . Alors que les paillettes me faisaient encore la nique , bien collées sur mes griffes
Pétasses.

 

Satisfaction : 9 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleSur mes onglesacétone,artificiel,bain,dissolvant,dissoudre,imprégnée,mousse,ongles,review,séphora,trou,vagin,vernis
Si toi aussi tu te vernis les griffes, toi aussi tu es confronté(e) au moment délicat où il faut enlever tout ce merdier pailleté, coloré, stampé et top-coaté. Et l’effaceur ultime contrairement à l’opinion publique, ce n’est pas Arnold Schwarzenegger, c’est le Bain Dissolvant de Séphora.  Depuis que j’ai découvert ce...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone