La Faille film cinéma Anthony Hopkins Ryan Gosling
Version officielle

Si il y a bien un acteur sur cette planète dont le regard me colle les miquettes, c’est Antony Hopkins .
Ce type, depuis qu’il a joué le terrifiant Hannibal Lecter dans Le silence des agneaux ( autant dire que ça fait un bail ) a le don de me faire dresser le poil simplement avec son regard bleu transperçant, pénétrant et inquiétant à la fois. Un regard de psychopathe quoi.

Aussi, quand un film présente au casting cet acteur légendaire, je ne peux m’empêcher de m’y intéresser.

Version officieuse

Ce film, c’est ma maman qui me l’a faite découvrir. Arguant qu’il était « génial » avec un « suspense assez intense ». Et en plus, elle trouvait le petit jeune du casting plutôt bien gaulé.
A l’époque, j’ai donc regardé le film avec elle, je l’ai adoré moi aussi mais je n’avais pas eu de coup de foudre pour le blondinet aux muscles saillants ( il faut dire que dans LA FAILLE on le voit pas torse nu, dammit ! ) Depuis j’ai vu et absolument a-do-ré le film DRIVE et le Ryan Gosling qui va avec.

Ma maman était une visionnaire, elle m’avait dit que ce type irait loin. Et qu’il ferait tomber les filles comme des mouches. Mais pas à cause de l’odeur.

Et en prime, elle m’a fait découvrir un film à l’intrigue et au scénario rudement bien ficelés que je n’ai pas hésité à acheter en DVD pour le faire découvrir à Musclor.

La Faille film cinéma Anthony Hopkins Ryan Gosling
Vous savez que j’ai toujours peur de ruiner une partie du suspense malgré moi et que j’essaye de faire des synopsis assez concis pour ne rien vous dévoiler.
Une fois de plus, je me suis demandée comment j’allais tourner mon résumé. Fichtre. Y’a pourtant un truc très important dès le début qui lance toute la suite du film. Comment faire, comment faire….?

Mais en zieutant la pochette de ma galette, je suis rassurée : je peux vous le dire puisque c’est écrit en gros dessus :
J’AI TUé MA FEMME . 
PROUVEZ-LE.

Avec évidemment la tête de psychopathe d’Anthony Hopkins juste à côté. Ca vous colle tout de suite l’ambiance des phrases choc comme celles-ci hein. Et le regard d’Hopkins qui va avec….hmmm… Ca sent le bon petit cauchemar post-visionnage ça !

La Faille film cinéma Anthony Hopkins Ryan Gosling

Voici donc mon petit résumé qui tiendra en quelques lignes :

Ted Crawford ( Anthony Hopkins ) , ingénieur en aéronautique, découvre que sa femme le trompe. Il décide de la tuer ( ben tiens ) en commettant le crime parfait ( beh oui tant qu’à faire ! )…

L’homme se laisse attraper par la police chez lui, sur les lieux du crime. Mais en arrivant sur place, l’inspecteur Nunally découvre avec stupeur que la femme assassinée est sa maîtresse et qu’en plus , elle n’est pas morte.
Immédiatement, Ted Crawford est incarcéré en attente de son jugement.
Il a avoué, et l’affaire semble donc hyper fastoche à régler pour Willy Beatchum ( Ryan Gosling ), procureur adjoint qui compte vite boucler cette dernière affaire avant de partir dans un prestigieux cabinet privé d’avocats.

C’est sans compter sur la redoutable intelligence de Ted Crawford qui ne va pas rendre le procès facile…Et le dénouement sera tout à fait imprévisible.

La Faille film cinéma Anthony Hopkins Ryan Gosling

Yummie.

J’espère vous avoir donné envie de découvrir ce scénario qui a l’air simple, mais que l’acuité extraordinaire du personnage principal rend assez complexe. Autrement dit, si vous tentez de roupiller 5 minutes pendant le film, vous n’entraverez rien à la suite.

Bon.
En tout premier j’ai envie de causer de mon chouchou : Ryan Gosling.
Hehe je sais, je suis irrécupérable.

En jeune procureur adjoint plein d’ambition mais assez naïf et donc perfectible, il joue à merveille et use de son joli minois pour se farcir sans problème l’une des plus belles nénettes de la ville. On le voit évoluer tout au long du film : il gagne en humilité ( ce qui lui faisait cruellement défaut ) et j’ai presque envie de dire qu’il devient adulte en fait. Il sent que tout son monde peut s’écrouler à cause d’un seul homme. Et quel homme… Un homme redoutable incarné par Anthony Hopkins toujours impeccable quand il s’agit de camper des personnages inquiétants, mystérieux et machiavéliques.
Et croyez-moi, vous aurez votre dose de machiavélisme dans LA FAILLE ! Il n’y a par contre pas la moindre goutte de sang pendant le film. Il s’agit véritablement d’un thriller qui prend sa base dans le crime d’Anthony Hopkins et dont le procès révèle des aspects que ce personnage cachait bien enfouis. A-t-il vraiment commis le crime parfait?
Le procureur adjoint se laissera-t-il berner?

La Faille film cinéma Anthony Hopkins Ryan Gosling

bitch.

En fait on entre vraiment dans le duel qui oppose le jeune beau gosse un peu insouciant et le vieux calculateur qui a déjà de la bouteille. Qui sera le plus intelligent et pourra déjouer les plans de l’autre?

Autant dire que les 108 minutes de film passent à toute vitesse ! 
Il n’y a pas de grosses cascades dans ce film ni aucune effusion de sang. On assiste vraiment à un combat entre deux cerveaux qui jouent dans deux camps adverses. L’un est privé de ses libertés au fond de sa cellule, l’autre a le champ libre mais semble parfois dépassé par la tournure que prennent les évènements…
J’ai trouvé l’intrigue vraiment bien ficelée , la réalisation tout à fait correcte mais ce sont vraiment les interprétations de Ryan Gosling et Anthony Hopkins qui m’ont bluffée . Jusqu’à la dernière minute, on sait que les choses peuvent changer et on se reconnecte à la réalité quand le générique de fin apparaît.

La Faille film cinéma Anthony Hopkins Ryan Gosling

Ce film date de 2007 mais pour moi, il n’a pas pris une seule ride. Le réalisateur Gregory Hoblit ne m’évoquait rien mais en découvrant sa filmographie, j’ai appris qu’il avait réalisé l’excellent PEUR PRIMALE ( avec un Edward Norton tout jeunôt mais déjà bien flippant ! ) ce qui le classe pour moi, dans la catégorie des bons réalisateurs de thrillers.

LA FAILLE est l’incarnation-même d’un succès !

La Faille film cinéma Anthony Hopkins Ryan Gosling

Ce film est un petit bijou qui tient en haleine tout le long de ses 1h48 . 
Il est la représentation du thriller parfait : des interprètes super talentueux ( le duel Anthony Hopkins / Ryan Gosling est passionnant ), un scénario extrêmement bien ficelé sans ajout nécessaire de scènes de fesses , de cascades ou d’hémoglobine à tout-va . J’insiste sur la performance des acteurs car Hopkins ne ternit pas sa réputation de personnage trèèèès inquiétant ,et Gosling campe un jeune ambitieux qui va se révéler tout au long du film .

Si je l’ai acheté en DVD pour 6 € , c’est parce que je prends plaisir à le regarder de temps en temps pour me coller les miquettes avec le regard pénétrant d’Hopkins . J’ai surtout hâte de le faire découvrir à Musclor ,qui ne l’a toujours pas regardé ! Par contre , je ne l’ai certainement pas choisi pour ses bonus ( le DVD, pas Musclor ) assez maigres puisqu’il présente deux fins alternatives quasi identiques et 5 scènes coupées inutiles ( wé vous me direz, elles n’ont pas été coupées pour rien hein ! ).

Je vous conseille malgré tout l’achat de cette galette mais vous êtes prévenus : n’espérez pas en découvrir plus sur ce thriller génial en matant les bonus !  Heureusement que le film est à la hauteur.

Satisfaction : 9 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleCinécinéma,critique,DVD,film,Gosling,Hopkins,la faille,policier,review,Ryan Gosling,suspense,thriller
Version officielle Si il y a bien un acteur sur cette planète dont le regard me colle les miquettes, c'est Antony Hopkins . Ce type, depuis qu'il a joué le terrifiant Hannibal Lecter dans Le silence des agneaux ( autant dire que ça fait un bail ) a le don de me faire dresser le...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone