mirror-2J’ai eu envie de me pencher sur le cas des cosmétiques proposés par Agnès b. au sein du Club des Créateurs de Beauté ( ou CCB ).

Donc je lisais les articles encenseurs de Karine sur les vernis mais aussi les rouge à lèvres vendus par cette marque que je kiffais étant adolescente. Je me rappelle qu’avec le catalogue papier, je dressais une liste de tous les bidules qui me faisaient envie. Le montant total, loin de me faire peur puisqu’il y avait des réductions qui clignotaient partout, je le montrais toujours à Maman. Et à chaque fois, cette dernière me lançait « mais ça va pas bien la tête ??! » . Du coup j’étais obligée de composer avec mon argent de poche et je m’offrais des monobulles au compte-gouttes.

Eh bien figurez-vous que je me suis retrouvée dans le même état il y a 2 mois. J’ai eu l’impression de revenir 15 ans en arrière sauf qu’en lieu et place d’un crayon et d’une feuille de papier, j’avais mon Macbook et mon panier virtuel sur le site du CCB. L’avantage avec le caddie virtuel, c’est qu’en un coup d’oeil et sans calculatrice, tu vois le montant des dégâts ( proportionnel aux gros travaux de maquillage que tu veux entreprendre sur ta façade de pouffe ).

Comme quand j’étais ado, j’ai eu des étoiles dans les yeux.
Comme quand j’étais ado, j’ai balancé des dizaines de bidules dans mon panier.
La différence, c’est qu’aujourd’hui j’ai la thune pour me payer des trucs mais aussi que je n’ai pas envie de manger des patates 29 jours sur 30. Du coup je sais rester raisonnable.
Et évidemment, vous vous doutez bien que je n’ai pas pu m’empêcher de craquer sur 2 vernis entre autres choses !

Celui que j’ai choisi de vous présenter aujourd’hui fait parti de la collection Mini b. et s’appelle b.miroir !

mirror-3

 
Attention, mettons tout de suite les points sur les «i». Malgré leur format de 6,7 mL et le prix qu’on pourrait croire ridicule puisqu’il s’agit d’un prix « bleu » ( autrement dit, pas de réduction possible sur les vernis chez Agnès ) , les flacons Agnès b. se situent en milieu de gamme côté prix. Un rapide calcul vient confirmer cette position :

  • Un vernis Séphora de 5mL coûte 4,90€ soit 980€ le litre
  • Un vernis OPI de 15 mL coûte chez Séphora 13,90€ soit 927€ le litre
  • Un vernis Agnès b. coûte 590€ le litre quand même !
  • Un vernis KIKO de 11mL coûte 3,90€ soit 355€ le litre
  • Un vernis KleanColor de 15mL coûte chez Beautyjoint 1,75$ ( 1,40€ ) soit93€ le litre.

mirror-2

Ils sont vraiment plutôt sympatoches ces flacons, avec leur forme cylindrique et leur gros bouchon noir pailleté ! Je les reconnais en un clin d’oeil dans mon énorme boîte à vernis car tous mes autres flacons possèdent des bouchons plus fins. Mais j’ai déjà peur que ce gros cylindre soit un inconvénient pour la pose de la couleur sur mes griffes…
Ils ne sont pas spécialement classes je trouve. Pas pacotille non plus hein. Disons que leur format change un peu de ce qu’on a l’habitude de voir.

Soulignons l’absence de DBP ( Di-Butyl Phtalate ), de formaldéhyde ( autre nom du formol, le produit auquel je suis allergique ) et de toluène, le trio qui se dispute la place du composé le plus pourri de tous les temps.

mirror-4

Selon certains dires, l’ étape de la base est indispensable dans le cas de certains vernis Agnès b 

Ensuite on passe aux choses sérieuses. Je chope mon cylindre de B. MIROIR ! et dévisse le gros bouchon noir. Les poils sont assez longs et la touffe est fine mais ça ne me fait pas peur pour autant : même si je préfère travailler en précision et tenter de dompter ma tremblotte chronique avec des poils courts, je suis dotée d’une grande capacité d’adaptation verniesque.

L’application est facilité grâce à la texture idéale du vernis : ni trop fluide, ni trop pâteuse, la matière s’étale à la perfection sans déborder sur les bords des ongles.Tous les vernis de la marque n’ont apparemment pas la même texture et certains sont plus ardus à étirer que d’autres. Ici c’est vraiment parfait et je n’ai même pas eu besoin de sortir mon stylo correcteur pour effacer les conneries.

Sans problème on parvient donc à dompter ce truc à poils et en trois coups de pinceau, l’ongle est peint à la perfection.

Par contre, je suis une perfectionniste dans l’âme et j’ai observé de petites zones moins couvertes que d’autre si vraiment je braquais mes ongles à la lumière. J’ai donc entrepris d’appliquer une seconde couche surtout que je voyais trop bien les traits de pinceau. Bwerk.

Heureusement ce vernis sèche très vite. Je n’ai pas chronométré les 40 secondes que nous promet la marque mais le temps de vernir ma main gauche de la première couche, je peux déjà m’attaquer à la seconde sur la main droite. J’apprécie toujours autant ne pas mettre deux plombes pour me manucurer correctement ! Et selon moi, l’argument de vente est donc bien véridique !

mirror-10

En passant la seconde couche, le résultat est juste par-fait d’opacité et mes ongles ne font pas 5mm d’épaisseur du coup je suis conquise ! Comme pour la première couche, je suis ravie du temps de séchage vraiment minime même si, par habitude, j’applique toujours un top-coat protecteur à séchage rapide en sus. D’autant que ça prolonge également la tenue.

Là où je suis plus dubitative, c’est sur les traits de pinceau qui restent assez visibles . Je n’ai pas vécu la même catastrophe qu’avec les vernis clairs de L’Oréal ni avec certains métalliques plutôt casse-couettes certes, mais je ne suis pas entièrement satisfaite sur ce point.

J’ai mitraillé mes griffes pour tenter de restituer au mieux la couleur de ce vernis et les différents tons qu’il peut prendre selon la nature de la lumière ambiante. Je les ai mitraillés à J+3 car ENFIN, le soleil a fait son apparition ce qui m’a permis de vous montrer ses variations chromatiques sous lumières naturelle et artificielle.

le lapin m'a croqué l'index, tssss

le lapin m’a croqué l’index, tssss

J’avais craqué pour cette teinte sur le site Internet car il me semblait qu’il s’agissait d’un vieux rose teinté de brun que je pourrais porter en toute saison.

En réalité, le vernis ne tire pas du tout sur le rose mais plutôt sur un brun très très clair argenté. C’est assez compliqué à définir comme couleur, mais je pense que les photos sont beaucoup plus parlantes ! Je trouve qu’il va aussi bien aux teints pâlots qu’aux teints un poil plus soutenus.

Sous lumière artificielle et selon l’ intensité des watts, vous verrez des reflets argentés, dorés voire blancs certaines fois ! La couleur est à dominante presque argentée ou blanc étincelant sous lumière naturelle vu de loin, mais si on s’approche, on se rend vraiment compte qu’il y a une touche d’une autre couleur ! Mais moi ce que je préfère, c’ est vraiment ce ton magnifique qui éclate sous le soleil malheureusement trop peu présent : une espèce de doré pas du tout tape-à-l’oeil et discret que j’apprécie beaucoup.

Sa teinte permet de plus de le porter en toutes circonstances car il est plutôt sobre et sied parfaitement bien à une nénette active 🙂

mirror

J’attendais ce vernis au tournant concernant sa tenue . 
Vous savez que j’ai les ongles assez longs, foutrement résistants et je peux parfois garder des manucures jusqu’à 10 jours ! Ce qui semble parfois invraisemblable pour certaines d’entre vous 🙂
Avec B. MIROIR ! et ma couche de RapiDry au-dessus, j’ai déploré des bords d’ongle un peu cracra au bout de 3 jours ce qui pour moi, est une tenue moyenne. D’autant que j’ai l’impression que la teinte a perdu un peu de sa superbe avec le temps, même si ce n’est pas visible sur mes photos.

Bon je vais pas être de mauvaise foi car comme vous le voyez, il tient plutôt bien la route malgré tout. Mais dès le lendemain, le bord des ongles me sortait par les yeux et j’avais envie d’une couleur plus franche pour contraster un petit peu;

mirror-6
Du coup je trouve sa tenue correcte car je n’ai pas chômé pendant les 4 jours de vie de ce vernis ! Outre la vaisselle et le ménage quotidiens, j’ai aussi porté des cartons et ai lutté pour les charger dans ma titine , je me suis faite grignoter les ongles par les lapins. J’ai également fait la popotte assez souvent.

mirror-7

Dès l’application de ce vernis, j’ai su que je n’aurais aucun mal à le retirer : en passant la pulpe de mon index sur mes griffes et en matant mes ongles pendant ces 4 jours de tenue, j’ai bien vu que je n’aurais aucun mal à le virer : la surface est parfaitement lisse. C’est donc que ce B. MIROIR est composé de nacres mais je n’en ai pas douté une seule seconde vu le shimmering vraiment très « fin » que je pouvais observer.
En attrapant mon Bain Magique Dissolvant de Séphora , je n’avais donc aucune crainte. En deux minutes chrono et quelques triple loops de doigts dans la mousse imbibée, j’ai déverni tous mes ongles sans m’exciter comme une tarée.

Par contre, en cherchant un peu sur le net, j’ai trouvé une armada de nailistas pas contentes de certains vernis Agnès b. car ceux-ci ont la fâcheuse tendance de teinter les ongles . Personnellement je n’ai pas rencontré de soucis avec ce B. MIROIR ! soit parce que ma base est efficace, soit parce que sa couleur est trop claire pour qu’il me teinte les griffes. Mais je me méfierai pour la prochaine teinte que je compte tester et qui, elle, est beaucoup plus foncée !

mirror-8

Ce premier test d’un vernis Agnès b. est plutôt concluant puisque j’ai été agréablement surprise sur bien des points . Certes son application nécessite deux couches pour une opacité et homogénéité parfaites , mais sa texture le rend vraiment très facile à appliquer et le pinceau aussi cylindrique soit-il , est facilement maniable . Notons également que son temps de séchage est très court puisqu’après quelques secondes , il est sec au toucher !

Sa teinte basique se révèle complètement sous lumière naturelle ou artificielle : cette base très claire éclate sous la lumière du jour et laisse nettement voir un shimmering à dominante mordorée du plus bel effet . De plus ce vernis peut se porter en toutes circonstances , même au bureau , car sa tiente est vraiment « sage » et pas tape-à-l’oeil quelle que soit la nature de la lumière ambiante .

Sa tenue est plutôt moyenne puisque je l’ai gardé 3 jours sans problème et que je n’ai eu aucun gros éclat à déplorer . Malgré l’apposition d’une couche de top-coat, les bords ont commencé à se faire la malle dès le 3ème jour . L’étape du dissolvant est carrément facile puisque tout dégage en 2 minutes sans teinter mes ongles !

Le seul obstacle à son acquisition est peut-être son prix ramené au litre d’autant qu’il s’agit d’un produit qui ne peut bénéficier de réduction . Je vous encourage malgré tout à claquer les 3,95€ nécessaires à son acquisition si comme moi , vous avez un énorme coup de coeur.

Satisfaction : 7 / 10

mirror-9

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSur mes onglesagnès b.,beige,CCB,manucure,métallique,mini.b,miroir,mirror,ongles,review,swatch,swatches,vernis,vernis à ongles
J'ai eu envie de me pencher sur le cas des cosmétiques proposés par Agnès b. au sein du Club des Créateurs de Beauté ( ou CCB ). Donc je lisais les articles encenseurs de Karine sur les vernis mais aussi les rouge à lèvres vendus par cette marque que je kiffais étant...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone