Lush Retread Rafistoleur après shampooing

Depuis quelques années maintenant, j’utilise exclusivement des produits LUSH pour ma crinière tant ceux-ci leur ont rendu une beauté sans pareille. C’est même un shampooing de cette marque qui m’a guérie totalement de la maladie-des-cheveux-horribles : cuir chevelu archi-gras et pellicules en veux-tu en voilà. Si vous voulez en savoir plus sur ce véritable miracle capillaire, je vous invite à lire mon billet sur Retour dans le Droit Chemin que j’utilise toujours aujourd’hui.

Par contre, j’adore varier les soins pour mes tifs, toujours chez LUSH . Je voue un culte sans nom à Vive La Révolution ! et à Coolaulin mais aujourd’hui c’est d’un après – shampooing un peu particulier dont je veux vous parler. Cet après-shampooing, je l’avais testé et adoré il y a 3 ans mais ne l’avait pas racheté parce qu’il coûtait une blinde et que j’avais un stock suffisant d’autres lusheries.

Gardant en tête ce super souvenir, ma mule préférée, Karinopouffe , m’a gentiment ramené d’Angleterre ce RETREAD ou RAFISTOLEUR en français puisqu’il est bien connu que les prix sont beaucoup plus intéressants chez nos amis britanniques, créateurs de cette marque géniale.

Il fut un temps où je rêvais d’ouvrir ma franchise Lush, avant que l’Hexagone compte 27 boutiques, du temps où il n’en existait qu’une : celle de la rue de Buci, à Paris. Malheureusement les quelques 170.000 euros nécessaires pour l’ouverture de franchise ( sans l’acquisition du local ) m’ont quelque peu calmée.

Aujourd’hui je suis redevenue une consommatrice lambda, adepte depuis la première heure, qui a certainement vu défiler dans sa salle de bains l’équivalent d’une boutique entière de lusheries ( en terme de quantité ). Naturellement quand j’ai de grosses commandes à passer, je préfère toujours me tourner vers le site britannique où les prix sont nettement plus avantageux qu’en France ou encore demander à ma vieille pouffe Karine de faire la mule ( = me ramener quelques lusheries dans sa valise ) quand elle revient d’Angleterre.
Pour finir, sachez que Lush finance des campagnes ( défense des requins, des tortues, des lamas, des lapins-béliers ou des Hommes galants ) assez régulièrement et que la marque encourage le recyclage via des méthodes sympatoches ( on ramène des pots vides en boutiques = un masque frais en échange ).
Je déplore néanmoins la disparition du principe des sacs de shopping tamponnés, qui lorsqu’ils étaient réutilisés 4 fois, ces fameux sacs en carton recyclé, nous donnaient droit à -10% sur le montant total de notre panier-shopping.

Du côté des après-shampooings liquides, vous pourrez retrouver en France et en vente permanente :.

  • Vive La Révolution ! : celui que je vénère tant il sent bon, à la vanille, fraise et orange.
  • Enchantement : une nouveauté qui me tente beaucoup avec du néroli, de la rose et de la fleur d’oranger ! Sans doute un prochain test
  • Veganese : que je n’ai pas testé, à base de lavande et romarin. Il s’agit d’un produit végétalien. A vrai dire il ne m’a jamais tentée.
  • RAFISTOLEUR : celui que je vous présente aujourd’hui !

Et là je suis partie chialer la disparition de Coolaulin …

Lush retread rafistoleur après shampooing

En effet, si mes cheveux se portent plutôt bien et poussent à vitesse grand V, cela fait 1 an et demi que je ne suis pas allée chez le coiffeur ne serait-ce que pour me couper les pointes . Par manque de temps surtout.

Alors vous imaginez bien qu’il faut un peu les retaper ces pointes car elles commencent à être fourchues . Des fois on dirait limite de la paille, surtout que des colorations sont passées par là et le lisseur n’aide pas malgré l’application de soins spécifiques pour ne pas les abîmer. Mais surtout je ne veux pas graisser mes racines. Voilà pourquoi en général je n’utilise les après-shampooings qu’à partir de la mi-longueur de mes tifs.

Et vous allez voir que Rafistoleur repousse sans cesse la date pour me rendre chez le coiffeur ! C’est génial quand on veut garder une bonne longueur ^-^

Je préfère commencer par les choses qui fâchent : le prix de cet après-shampooing.

Sur le site français, le pot de 245g coûte la bagatelle de 15,45 €uros . Ca n’est pas aussi cher qu’un vernis à ongles quand on ramène le prix au litre  mais je conçois que ce tarif puisse en rebuter certains. Quant à s’imaginer ce que peuvent représenter 245 grammes en terme de quantité , je vous laisse seuls juges grâce à mes photos . Personnellement en regard de l’efficacité et du nombre d’après-shampooings possible, je trouve cela parfaitement raisonnable…

A titre de comparaison, sur le site anglais il vous en coûtera 9,95 £ soit environ 11,60 €uros. Comme je suis trop une warrior en calcul, je vous informe donc que vous ferez 25% d’économie en commandant votre Rafistoleur sur le site british !

Lush retread rafistoleur après shampooing

Rafistoleur est conditionné dans un gros pot noir. Ces pots présentent plusieurs avantages : tout d’abord ils sont super costauds . Le mien est tombé un nombre incalculable de fois dans le bac de douche (des sauts de 2 mètres de hauteur quand même ) et il n’a jamais pété. De même le couvercle noir se dévisse assez facilement , même quand on a les mains mouillés.

Le conditionnement en pot peut s’avérer également très sympa dans le cadre du programme de recyclage by LUSH : si vous en amenez 5 vides en boutique , vous aurez droit à un masque frais pour le visage gratos ! Bien évidemment, tous les pots vendus sont en plastique recyclé, et ça ravit mon neurone écolo ^-^

Lush retread Rafistoleur après shampooing

Par contre je suis assez dubitative quant à l’intérêt de ce conditionnement . Si vous regardez la texture sur mes clichés, vous verrez que Rafistoleur se présente sous forme d’une crème pas très épaisse mais pas totalement liquide non plus . En fait sa texture me fait penser à son cher homologue disparu Coolaulin qui lui, était vendu en bouteille classique.

Bon sinon ça peut éventuellement vous faire penser à un pot recueil de glaviots ou pire, un pot qu’on aurait laissé trop longtemps dans une salle de prélèvement de banque du sperme ( mais qu’est-ce qu’elle est dégueu la Lu parfois hein )
Du coup je me demande pourquoi diable on nous a fichu Rafistoleur dans un pot alors que sa texture permettait certainement de le mettre en bouteille , ce qui aurait eu l’avantage considérable de pouvoir proposer 3 formats différents ( 100 , 250 et 500g ) et surtout qui permet d’éviter de patouiller avec ses doigts directement dans le pot , ce que je ne trouve pas hyper hygiénique. En plus, on met o-bli-ga-toi-re-ment de l’eau dans ce fichu pot quand on est sous la douche, et moi ça m’agace de diluer mon après-shampooing sans le faire exprès ! Alors il faut vite refermer le couvercle à vis, alors que les doigts glissent car sont encore enduits de produit… Bref c’est un peu galère et je suis à deux doigts de lancer une pétition pour que Rafistoleur soit vendu en bouteille !

Comme vous le voyez, la texture est facile à prendre en doigts et est teintée d’une couleur écru timide.

Lush Retread rafistoleur après shampooing

Comme pour toute lusherie, le premier truc qu’on fait en général : on sniffe comme un camé en manque . Si vous essayez de sentir en magasin, c’est peine perdue : l’odeur est tellement timide par rapport aux senteurs ambiantes que vous ne percevrez rien du tout !
Le truc super bizarre avec ce Rafistoleur c’est que je me rappelle parfaitement l’avoir kiffé à mort il y a 4 ans. Mais je dois dire qu’aujourd’hui, mon opinion est plus mitigée…. L’odeur est spéciale. Attention, je n’ai pas dit qu’elle était désagréable ! Juste vraiment spéciale… Elle n’est pas compatible avec tous les shampooings car je me rappelle en avoir utilisé un ( LUSH bien entendu mais je ne me souviens plus lequel ) qui avait rendu le mélange d’odeurs tout simplement VOMITIF ! C’était une horreur !

Heureusement avec mon chouchou Retour dans le droit chemin , c’est tout à fait supportable voire limite agréable, mais toujours spécial. D’ailleurs LUSH recommande pour une cure de Jouvence des tifs d’utiliser ce shampooing en combinaison avec Rafistoleur . Suis trop balèze, j’ai trouvé la meilleure alchimie toute seule.

Rafistoleur-6

Mais avant de vous parler des effluves émanant du pot, il convient de jeter un oeil à la COMPOSITION Pour résumer, en toute fin de liste, on retrouve 2 parabens ( pas bien ! ) mais surtout on se rend compte que Rafistoleur est bourré de produits sympas comme du lait de soja et du yaourt , du melon, des huiles biologiques ( olive extra vierge, avocat , jojoba , néroli ) et des absolus ( feuille de violette et fleur d’oranger ) .

Si on oublie la présence des deux parabens moches et du parfum en milieu de liste, on peut dire que cet après-shampooing sera certainement nourrissant et réparateur ! Et surtout je ne vais pas changer mes habitudes : il y a tellement d’huiles que je me refuse à l’appliquer sur mes racines !

Mais revenons à nos melons : nous parlions de l’odeur . Et bien figurez-vous que je ne la trouve plus si géniale que ça . Elle n’est pas désagréable mais plutôt très spéciale. En fait j’ai l’impression de sentir en note de tête le melon et une pointe de soja puis de ressentir une touche fleurie : sans doute le néroli car j’ai du mal à bien percevoir la violette que tant de gonzesses adulent dans cet après-shampooing . Dans le pot les effluves peuvent même vous charmer. Par contre dès qu’on l’applique sur les tifs, l’odeur est plutôt douce mais particulièrement étrange… Et après séchage par contre, elle devient agréable pendant deux bonnes journées ! Il est vraiment bizarre ce produit hein ^-^

Pour ce qui est de l’utilisation, je vais pas vous faire un dessin. Je me lave les tifs sous la douche avec mon Retour dans le Droit Chemin puis j’essore grossièrement mes cheveux mouillés. Ensuite je patouille dans le pot pour prélever une quantité suffisante de crème écru pour recouvrir mes cheveux à mi-longueur. Je re-pioche dans le pot pour bien m’attarder sur les pointes et répartit en passant mes doigts à travers la masse de tifs mouillés. Je ne les ramène pas sur le dessus de ma tête avec une pince pour éviter que le produit rentre en contact avec mes racines . Je les laisse simplement dans mon dos. La texture de Rafistoleur le rend relativement facile à travailler avec les doigts, rien à redire de ce côté-là.

Concernant le temps de pose , il n’y a pas de spécificités conseillées par LUSH . Alors je choisis de me laver le corps et le visage pendant que Rafistoleur agit sur mes pointes. Eventuellement je me gomme les cannes, puis je rince le tout. Ca peut prendre entre 3 et 10 minutes mais quelque soit le temps de pose, croyez-en ma longue expérience de ce produit, il fournit les mêmes bienfaits à la tignasse !

Le moment du rinçage est un pur bonheur à lui tout seul : Rafistoleur se rince sans forcer et sans besoin de dépenser douze litres de flotte . Il laisse les cheveux tout doux et on sent qu’ils sont démêlés. Mais ce qu’il y a de vraiment, VRAIMENT gégé, c’est qu’on ressent bien la différence avec les après-shampooings bourrés de silicones : ici les cheveux sont doux mais ne sont pas « lourds » et recouverts de matière. Ils sont simplement naturels, et ça fait vraiment une différence croyez-moi !
Je n’utilise JAMAIS de sèche-cheveux car je préfère toujours laisser mes tifs sécher naturellement, même s’ils sont longs et qu’ils mettent du temps à être parfaitement secs. En sortant de la douche, je les enveloppe d’une serviette-éponge puis j’ai le temps de m’attaquer à mes soins visageaux, de me laver les dents, de m’épiler, de me maquiller…Ensuite seulement je les libère de leur prison de tissu puis les brosse délicatement.

Petit bonheur déjà : la brosse carrée glisse toute seule dans mes cheveux. Ils sont parfaitement démêlés et je n’ai aucun noeud à déplorer, ce qui est vraiment jouissif quand on a les cheveux longs.

Lush retread rafistoleur après shampooing
Là j’ avoue que j’ai mieux compris pourquoi j’avais craqué sur cet après-shampooing il y a des années : il a fait des miracles sur mes pointes !

Tout d’abord je constate que mes cheveux sont d’une douceur incroyable . J’ai l’mpression d’être redevenue une adolescente tant, sans m’en rendre compte, je les trifouille dès que j’ai une main libre pour m’envelopper les doigts de leur douceur !

Ensuite je les trouve plus légers , plus aériens. C’est très bizarre à définir avec des mots mais c’est comme si vous aviez l’impression qu’un kilo de cheveux ne pèse plus que 100 grammes sur votre melon. C’est hyper agréable et surtout ils sont tellement légers et nourris que mes pointes bouclent naturellement, truc de dingue ! Chez moi, cela signifie que mes pointes sont vraiment nourries.

Lush retread Rafistoleur après shampooing

Vous voyez également que mes pointes ne ressemblent plus du tout à une botte de paille. On dirait que je suis allée chez le coiffeur récemment et qu’il m’a coupé 5 bons centimètres de phanères 🙂 Et bien non, c’est juste Rafistoleur qui a fait un boulot de dingue.

Je vous ai photographié le résultat sur cheveux naturels et sur cheveux passés grossièrement au lisseur ensuite. Je trouve que mes tifs ont été beaucoup plus faciles à lisser et le résultat du lissage tient plus longtemps, même après une nuit agitée. Enfin ils sont soyeux, vraiment tout doux et je les trouve plus lumineux. Bref je kiffe mes tifs !

lush retread rafistoleur après shampooing

Concernant l’odeur sur mes tifs, je dois dire que l’odeur spéciale s’est transformée en odeur agréable et légère . J’ai l’impression de sentir le melon frais mélangé à une douceur senteur de fleurs. C’est vraiment jouissif car elle tient bien 2 journées entières cette odeur alors que je suis fumeuse.
Enfin pour terminer , sachez que j’ai fait une quinzaine d’après-shampooings pour l’instant et il me reste plus de la moitié du pot ! Rafistoleur est selon moi un produit très économique malgré son prix qui peut sembler élevé au premier abord.

Lush retread rafistoleur après shampooing

Aujourd’hui je comprends mieux pourquoi j’ai racheté RAFISTOLEUR : cet après-shampooing de Lush même s’il peut sembler cher avec plus de 15 euros à dépenser pour son pot noir de 240g, est tout simplement un indispensable pour qui veut prendre soin de ses pointes désséchées ou fourchuesSi on regrette le conditionnement en pot qui oblige à patouiller la crème aux doigts alors qu’elle aurait facilement pu être conditionnée en bouteille , on ne peut qu’applaudir un temps de pose minime , un rinçage des plus faciles , un démêlage absolument parfait , une odeur particulière qui ne plaira pas à tout le monde mais qui sait rester discrète sur les cheveux , mais surtout une efficacité redoutable pour nourrir les pointes sans les alourdir . En effet, malgré la présence de 2 parabens moches , RAFISTOLEUR est composé de produits naturels et gorgés d’huiles nourrissantes mais ne présente PAS de silicones, hourra !

Les résultats sont probants dès la première utilisation et je vous promets que vous ne pourrez que vous satisfaire d’avoir claqué autant de thunes ^-^ Si vous êtes frileuse du porte-monnaie, dirigez-vous plutôt vers la boutique en ligne anglaise . Mais sachez d’ores et déjà qu’un pot pourra vous faire une trentaine d’après-shampooing sur cheveux longs , si ce n’est plus !

Pour moi Rafistoleur vaut largement son prix et vous fera oublier toutes les daubes de supermarché !

Je vous laisse, j’ai envie d’auto-préliminaires : il faut que j’aille me caresser les tifs :o)

Satisfaction : 8 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSur mes cheveuxaprès-shampooing,avis,beauté,cheveux,cosmétique,cosméto,critique,fourches,hydratant,Lush,lusherie,pointes,Rafistoleur,réparateur,réparer,Retread,review,revue,soja
Depuis quelques années maintenant, j'utilise exclusivement des produits LUSH pour ma crinière tant ceux-ci leur ont rendu une beauté sans pareille. C'est même un shampooing de cette marque qui m'a guérie totalement de la maladie-des-cheveux-horribles : cuir chevelu archi-gras et pellicules en veux-tu en voilà. Si vous voulez en savoir plus sur ce...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone