féedesneiges-2Je dois vous avouer un truc :  je suis totalement décomplexée.

J’ai toujours caché mon penchant pour cette drogue aux visiteurs de mon chez-moi, honteuse. Je pensais que j’étais seule dans ce cas.

J’avais tort.

Téquichérie a mis un nom dessus : la geldoulophilie. Non seulement j’ai découvert que je n’étais pas une grosse tarée mais en plus ma passion avait un nom !

Cette curieuse maladie se développe souvent sans qu’aucun prémisse ne soit détectable : un jour on achète un gel douche. Deux jours après, il nous manque un litre de lait et par hasard, on va fureter un peu du côté du rayon hygiène ( des fois que le lait aurait changé de place ).
Et on achète un autre gel douche, presque instinctivement. On réfléchit pas. C’est juste un réflexe compulsif. On sait pertinemment qu’un congénère trône déjà sur le bord de la baignoire, mais on s’en cogne sévère à ce moment précis. Un petit plaisir contre quelques euros, le choix est vite fait.

Plus les semaines passent , plus les gels douche s’entassent, dans un ballet coloré et odoriférant qui bouffe toute la place autour de la baignoire. Ca y est, le mal est fait : vous êtes geldoulophile.

Curieusement je ne suis pas une tarée du gel douche Lush. J’ai écumé mon petit flacon de HAPPY HIPPIE sans en garder un souvenir impérissable, j’ai testé grâce à des échantillons…Mais non. Et un jour SNOW FAIRY a déboulé dans ma Vie.

Je m’en rappelle comme si c’était hier : j’avais passé une commande gargantuesque en période de Fêtes sur le site britannique de la marque, et je me suis retrouvée en train de déballer autant de produits offerts que de trucs achetés, hiiiii ! Et parmi eux, il y avait un petit flacon de liquide rose pétant qui a tout de suite attiré mon attention.
C’était lui.
Mon Précieux.
Quelques swaps plus tard, j’ai accumulé les moyens et petits flacons offerts par mes pouffettes préférées. J’avais également conseillé ce gel douche orgasmique à une pouffette, qui par un phénomène que je ne m’explique toujours pas, ne l’avait pas du tout du tout aimé. Du coup elle m’a envoyé son flacon tout neuf, comme ça, gratos, avec un petit mot sympa et des mini-comètes !

Fée des Neiges en double

Fée des Neiges en double

Du coup je pense être prête à écrire un avis consistant puisque je dois en être à mon quatrième flacon éclusé. Et si jamais je suis en manque, c’est foutu :SNOW FAIRY ou FéE DES NEIGES en français n’est commercialisé qu’en période de fêtes de fin d’année . La loose.
Mais à produit d’exception, période de commercialisation réduite…Il sait se faire désirer le bougre.

Question tarifs, autant annoncer la couleur tout de suite : si tu n’es pas habitué(e) aux lusheries, le prix risque de te faire tourner de l’oeil. Depuis peu, FéE DES NEIGES est même commercialisée en maxi-bouteille de 500 grammes, hiiii une vraie aubaine pour les droguées !

En gros plus on est accro , plus le tarif est dégressif. Et vous allez vite comprendre qu’au nombre d’émules que fait ce gel douche, on a vite fait de craquer pour le plus balèze des flacons, date limite d’utilisation de 14 mois ou pas !

féedesneiges-3

Quand on ouvre son bouchon traditionnel à clapet noir , solide et pratique , ce qu’on remarque immédiatement , c’est l’odeur du liquide rose pétant . Cette odeuron l’adore ou on la déteste mais elle ne laisse PERSONNE indifférent !

Personnellement toutes les personnes ayant eu le privilège de sniffer ce petit trou ont kiffé et se sont lavées avec, hommes ou femmes. Pourtant on sait comme il est difficile de faire aimer un truc qui ne sent pas le boisé à un homme sous la douche. Avec FéE DES NEIGES, je suis sur le cul : cette odeur régressive, qualifiée à la fois de bubble-gumée, d’Arlequinée et de Barbapapéé rendrait accro même le plus macho des hommes. Difficile dès lors de dire à quoi ces effluves sucrées , chaudes et enveloppantes nous font penser. Sans doute à l’enfance avec nos bouches pleines de sucreries (qui nous niquaient les dents) et nos doigts tout collants.

Cette odeur complètement orgasmique, j’ai bien cherché à l’identifier. Mais non je n’ai jamais réussi à mettre une étiquette dessus. J’ai donc lu la composition sur le flacon et les bras ont failli m’en tomber.
Bon c’est sûr, je m’attendais pas à du joli-joli non plus vu l’odeur vraisemblablement synthétique. Mais là c’est quand même flippant quand on connaît l’éthique de la marque. En gros :AUCUN composé naturel ou presque, vraiment pas top pour les peaux les plus réactives..

Wala c’est dit, et c’est sans doute le gros point noir de FéE DES NEIGES. Il a beau être commercialisé exceptionnellement, j’aime pas trop qu’on me prenne pour une truite, si bien que quand une enseigne affiche en grosses lettres vertes sur ses murs de boutique «Produits NATURELS et FAITS-MAIN» je ne m’attends pas à tomber sur une composition aussi dégueu.

Pour tout le reste , FéE DES NEIGES est parfait !

Je vais arrêter de vous barber avec l’odeur inédite de ce gel douche, absolument trans-cen-dante et me concentrer sur ses autres atouts.

féedesneiges-5

L’ UTILISATION SUR LE CORPS EST ORGASMIQUE !

Dès le clapet ouvert, on sent déjà les effluves nous titiller les narines.
Une petite noisette ridicule suffit alors, nichée au creux d’une fleur de douche ou sur mon éponge  à me savonner toute entière. La mousse est bien présente , fine , aérienne et abondante. J’ai l’impression d’être un gros chamallow sur pattes pleine de mousse et j’adoooore ça ! Je frotte tous les endroits, les creux comme les courbes pour bien faire pénétrer cette odeur si particulière sur le moindre centimètre carré de ma peau. Et ça marche : mon épiderme a beaucoup de mal à retenir les senteurs d’ordinaire, mais là il est vaincu. Ma salle de bains embaume FéE DES NEIGESma peau aussi et en plus elle n’est pas déshydratée ! Elle n’est pas non plus repulpée hein, disons qu’elle est aussi sèche qu’avant de me laver.

Là où j’ai failli hurler de plaisir, c’est quand j’ai constaté que le gros tas de paillettes bleues agglutinées au fond de mon flacon avait disparu. Au début j’étais déçue mais surtout hallucinée puisque je me demandais où étaient passées les bougresses. Mais finalement je suis bien contente de ne pas ressembler à une boule à facettes ou à un sapin de Noël. Donc les paillettes bleues dans le flacon c’est joli mais par un tour de magie mystérieux , elles dégagent,cool !

zoom sur les paillettes

zoom sur les paillettes


J’ai malgré tout constaté des différences entre les flacons que j’ai éclusés au niveau des paillettes : certains ( comme l’actuel ) n’en présentent que très peu, alors que d’autres en sont truffés. A vous d’opter pour la concentration en paillettes idéale, qui varie en fonction du degré de machisme de votre amoureux . D’accord il aime FéE DES NEIGES, mais pas au point de se frotter ostensiblement des trucs de gonzesses sur la couenne. 

Il y a une utilisation que j’ai voulu tester récemment. Je m’étais toujours refusée à JETER DES GICLéES DE FéE DES NEIGES DaNS L’EAU DU BAIN, arguant que le précieux nectar coûtait un rein et surtout qu’il faut attendre des mois avant de pouvoir s’en re-procurer… Mais là c’était différent : Musclor et moi étions en vacances au ski, les muscles endoloris tous les soirs et invariablement claqués. Je lui ai proposé de faire trempette dans notre petite baignoire de studio et lui ai demandé de choisir ( ayant oublié mes lusheries spéciales-bain ) entre deux gels douche : le Cottage cassis-amande et le Lush FéE DES NEIGES. Immédiatement Musclor a choisi le second, comme toutes les personnes à qui j’ai déjà donné l’occasion de choisir entre deux produits-douche en fait.

On n’a pas regretté : non seulement deux-trois petites giclettes suffisent à produire une mousse bien abondante ( pas aussi résistante que celle des pains moussants ceci dit ) mais surtout l’odeur envahit toute la pièce et nous enveloppe de senteur suave, sucrée, gourmande à souhait. Autrement dit, on a kiffé grave et j’aurais un gros flacon de 500 grammes que je n’hésiterais pas à trempouiller dans un bain neigeux plus souvent !

 

La dernière utilisation de FéE DES NEIGES, je l’ai testée pas plus tard que ce mois-ci puisqu’après avoir lu certains avis, je me suis aperçue qu’on pouvait S’EN SERVIR COMME SHAMPOOING . J’étais plutôt réticente au départ, après mes déconvenues capillaires en utilisant les gelées de douche bloblotantes sur mon crâne. Elles m’avaient toutes regraissé les tifs assez rapidement.
Mais je sais pas, ce jour-là j’avais une bête d’envie de sentir le malabar jusqu’aux cheveux. J’ai donc projeté une petite noisette rose dans la paume de ma main, et m’en suis tartinée la tête. Puis j’ai malaxé consciencieusement, m’ennivrant de cette senteur inimitable et unique. La mousse se forme très rapidement. Je rince, mes cheveux crissent comme je l’aime, signe que les cheveux sont bien débarrassés de tout leur gras. Je les démêle : c’est pas pire qu’avec REHAB . Puis je les laisse sécher à l’air libre.
Plusieurs constats s’imposent alors :

  1. L’odeur imprègne superbement la tignasse ! Encore mieux que sur la peau. En me couchant le soir, je sens encore l’odeur sucrée de FéE DES NEIGES sur l’oreiller, un vrai petit bonheur olfactif !
  2. Mes cheveux sont super légers et leurs reflets sont intensifiés.
  3. Ma choucroute ne regraisse absolument pas même après 48 heures sans lavage ! J’avais vraiment peur qu’il m’assèche gravement les pointes et fragilise mon cuir chevelu soumis à rude épreuve avec mon daubesque shampooing Le Petit Marseillais. Ce dernier me filait des gratouillis pas possibles. FéE DES NEIGES m’a calmée et je trouve mon scalp beaucoup plus sain !

FéE DES NEIGES se paye donc le luxe du sans-fautes en tant que gel douche , shampooing ET bain moussant !

Le seul truc qui le pénalise un peu, mise à part la compo ignoble, c’est la lassitude que peut procurer ce petit flacon de pouffytude. En effet, on risque l’écoeurement pur et simple en l’utilisant tous les jours. J’aime donc alterner avec d’autres senteurs, moins agressives, plus «douces» ou plus fruitées. Un bon prétexte pour accentuer plus encore ma geldoulophilie.

UNE CONCLUSION QU’ A PAS FINI DE BULLER !

FéE DES NEIGES était mon gel douche préféré jusqu’à mon test de SNOWCAKE version liquide, toujours chez Lush qui lui, méritait franchement le maximum de satisfaction !

Cependant FéE DES NEIGES reste un indétrônable de la marque : sa couleur pouffy à souhait , son odeur si particulière et reconnaissable entre mille ,son exclusivité en période de Fêtes en font un gel douche d’exception.

Une peau parfumée et hydratéedes cheveux sains et fleurant bon le bubble-gum ( ou le chamallow, ou la barbe à papa, qu’importe finalement ! ), des bains bulleux et odoriférants … tant de bons moments à partager ! Mais avec parcimonie pour éviter l’overdose… Et vu le prix et la période de commercialisation, autant y aller mollo, surtout que tout le monde voudra vous le piquer !

Un dernier conseil pour ceux que cet avis aurait tentés : si vous en avez l’occasion , il vaut mieux sniffer en boutique ce gel douche à l’odeur si particulière avant de le commander sur Internet ! Sinon commandez toujours hein, et je me ferai un plaisir de vous donner mon adresse, mouhahaha !

Satisfaction : 9 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSous la douchearlequin,barbapapa,bubble gum,chewing-gum,douche,fée des neiges,gel douche,Lush,lusherie,odeur,paillettes,review,rose,snow fairy
Je dois vous avouer un truc :  je suis totalement décomplexée. J’ai toujours caché mon penchant pour cette drogue aux visiteurs de mon chez-moi, honteuse. Je pensais que j’étais seule dans ce cas. J’avais tort. Téquichérie a mis un nom dessus : la geldoulophilie. Non seulement j’ai découvert que je n’étais pas...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone