brokebackA l’heure où les pétitions anti-mariage pour tous continuent d’envahir la France, que Frigide qui n’a jamais mieux porté son nom craque en direct à la télé, que nos députés profitent encore d’un repos bien mérité après 15 jours de débats houleux où certains n’ont pas hésité à user de leur temps ( payé par nos impôts ) pour déposer 5000 amendements où certains osent accoler les mots « homosexualité » , « pédophilie » et « inceste » , j’avais envie d’écrire un billet un petit peu d’actualité dans un climat où les français se déchirent alors qu’il y a certainement des sujets où l’on mériterait de s’exprimer beaucoup plus fort. ( Ceci était la phrase la plus longue du billet ).

Mon billet sera comme ce film : il ne sera pas partisan. J’ai simplement envie de partager avec vous les émotions qui suintent de ce chef d’oeuvre et  de vous décrire le support sur lequel il est gravé.
Avec son offre alléchante 5 DVD au choix = 30 €uros , la FNAC propose aux amateurs de très bons films à mater les fesses bien au chaud dans son canapé. Et je ne voulais pas passer à côté du SECRET DE BROKEBACK MOUNTAIN , un film que j’avais déjà vu ( en français ), sur lequel j’avais déjà pleuré mais que Musclor n’avait pas encore eu le plaisir de découvrir.

Au final, Musclor a beaucoup aimé. Et moi je l’adore toujours autant.

brokeback3

« Tout ce que je sais…C’est que des fois, tu me manques tellement, que j’ai envie d’en crever tant ça fait mal… »

J’ignore s’il existe encore des personnes n’ayant jamais entendu parler de ce film. Pour sûr, tout le monde ne l’a pas vu mais je suis persuadée que tout le monde sait déjà qu’il s’agit de l’histoire de deux hommes…qui s’aiment. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’ il s’agit de l’adaptation cinématographique d’une nouvelle de l’auteur Annie Proulx publiée dans le New-Yorker , magazine américain. Cette nouvelle date de 1997 et le film du réalisateur Ang Lee verra le jour 8 ans plus tard.

A vrai dire, je ne connaissais pas Ang Lee avant ce film puisque je n’ai pas vu le très connu Tigre et Dragon ni aucun de ses 10 autres longs-métrages. Même Hulk je ne l’ai pas vu ! Et croyez-moi, j’ai depuis retenu ce nom dans un coin de ma tête…
Le synopsis officiel figure au dos du boîtier du DVD  mais je ne peux résister à l’envie de vous fournir le mien, qui sera très succinct :

ENNIS et JACK sont deux cow-boys qui acceptent de garder le troupeau de moutons d’un bonhomme assez patibulaire et rustre dans les montagnes de Brokeback . Nous sommes à l’été 1963 dans l’état du Wyoming et les conditions climatiques sont extrêmes sur les cimes . Les deux hommes deviennent amis malgré le mutisme d’Ennis et bientôt leur relation se mue en un sentiment bien plus fort : l’ Amour .
A leur retour, ils décident de reprendre leurs vies respectives là où ils les avaient laissées : Ennis se marie donc à ALMA et lui fera très vite des enfants, tandis que Jack a envie d’assumer son amour pour Ennis et pour le rodéo . Il finira malgré tout par se « ranger » dans les bras de LOREEN, mais certainement pas par se consoler dans ces mêmes bras…
Les deux hommes se reverront . Et leur amour perdurera, secrètement.

brokeback2
Il est bien difficile de parler de ce film tant j’ai peur d’oublier quelque chose. Mais tout d’abord, j’ai envie de parler des paysages. Ang Lee a en effet choisi de tourner au Canada et l’immensité des montagnes, l’aridité des déserts sont autant de personnages qu’on a l’impression de sentir vivre. Les couleurs et la photographie sont sublimes : tous les paysages sont mis en valeur d’une fantastique manière. Un gros plan sur une rivière, un plan large sur les nuages perçés par les cîmes. On ressent vraiment tout le soucis du détail du réalisateur via ses plans sublimes.
Mais ce film ne serait rien sans les performances EXTRAORDINAIRES des acteurs qui composent le casting de ce film courageux , qui se tient à une époque où l’homosexualité était simplement proscrite. On peut souligner qu’Ang Lee a malgré tout sorti son film dans un pays où les esprits sont encore très puritains. Et pourtant les critiques ont été unanimes et le film a reçu un nombre incalculable de prix.

Revenons sur notre équipe d’acteurs :

  • HEATH LEDGER est Ennis Del Mar . Il faut l’avouer, il a une voix française de crétin des Alpes. Mais si vous avez ( la bonne ) idée de regarder ce film en Version Originale, vous verrez que la vraie voix de cet acteur est toute autre. Que dire de la performance de cet acteur fabuleux, parti bien trop tôt ? Que dire des émotions qui se lisent sur son visage et de ce mutisme qui ne se rompt que lorsque Jack est à ses côtés ? Que dire de son tiraillement et de son malheur qui semblent transpirer de ses pores ? Je n’ai vraiment pas de mots pour qualifier la performance qu’Heath a fourni dans LE SECRET DE BROKEBACK MOUNTAIN tant elle est monstrueusement VRAIE et réaliste. Musclor ne l’a reconnu qu’à la toute fin du film tant il s’est complètement imprégné du personnage torturé d’Ennis.
  • JAKE GYLLENHAAL est Jack Twist . C’est le film qui a révélé ce grand brun aux yeux bleus, et on comprends aisément pourquoi. Dans le rôle de cet homme meurtri par la Vie, qui vit d’Espoir et d’Amour, il est absolument saisissant. Je l’ai trouvé un tantinet en-dessous d’Heath Ledger, mais jamais mauvais. Loin de là. Il signe ici une performance de très haut vol.
  • MICHELLE WILLIAMS est Alma , la jeune épouse d’Ennis . Vous l’avez déjà vue dans Shutter Island évidemment. Dans le rôle de cette femme éprise mais vite désillusionnée et meurtrie au plus profond de ses entrailles, elle est sublime. C’était la première fois que je la voyais à l’écran et même si elle est petite en taille, elle est bien grande en talent ! Elle finira d’ailleurs par se marier à feu Heath Ledger dans la vie réelle, et leur enfant aura pour parrain Jack Gyllenhaal.
  • ANNE HATHAWAY est Loreen , la femme de Jack. Elle signe une belle performance mais est un peu plus « transparente » que Michelle Williams. Pour sûr elle est très belle et son rôle de femme d’affaires lui va à ravir.

brokeback0
Ce casting de rêve sert une réalisation sans chichis. Ang Lee parvient à sublimer ces personnages en les filmant, il leur donne vraiment une dimension sans commune mesure. Inutile de préciser que la sensibilité de cette perle cinématographique est à son paroxysme, sans jamais tomber dans la mièvrerie de bas-étage .
Ang Lee montre, sans pointer du doigt. Il ne juge pas ni ne fournit aucune opinion politique via ce film . Il se contente de mettre en scène et filmer, ce qu’il sait faire à merveille. Ce qui aurait pu être un film militant est en réalité un concentré de sentiments habilement amenés : on sourit quand les deux hommes se retrouvent car on est aussi contents qu’eux . On souffre de leur séparation. On pleure du dénouement. On ne peut pas lutter, c’est trop puissant pour résister !

Je tenais à souligner aussi l’omniprésence ou presque des musiques dans ce film. Elles sont douces et le thème principal, avec ses quelques notes égrainées à la guitare, sont devenues mythiques. Je reconnaîtrais ce morceau entre mille. Il me donne la chair de poule et immédiatement je revois Ennis et Jack. Et leurs montagnes. Et leur secret.
brokeback1

« T’as pas idée à quel point c’est dur… »


Il n’y a AUCUN mauvais jeu de mots dans cette réplique du film !

Comme j’ai choisi de vous parler de l’édition simple du DVD , il est normal et même o-bli-ga-toire que je vous en touche quelques mots. Histoire que vous sachiez si ça vaut le coup d’ajouter une galette à une DVD-thèque bien fournie.

Le film n’est disponible qu’en deux versions : française et originale, et les sous-titres sont uniquement en français.

Quant aux bonus, il ne sont malheureusement pas très nombreux mais vous allez voir qu’ils prennent une dimension bien particulière…

  • La bande-annonce que je n’avais jamais vue avant de posséder ce DVD. Elle est sublime et dynamique mais en révèle un peu trop à mon goût….Ce qui est en général signe d’un nanar à venir, alors que ce n’est pas du tout le cas ! Un bonus qui n’en est pas vraiment un puisqu’a priori, vous possédez le DVD donc vous avez prévu de voir le film ^-^
  • Une galerie photos : un diaporama de deux minutes quarante. Ca peut sembler maigrelet, comme bonus, mais depuis le décès prématuré d’Heath Ledger, ces photos ont pris une dimension particulière à mes yeux. Comme un album familial de souvenirs, on admire sa concentration, on s’émeut de son joli sourire et de son regard profond. Bref j’ai aimé ce diaporama où j’ai pu voir pour la première fois la trombine d’Ang Lee, réalisateur de génie sur ce coup.
  • Ang Lee : réalisateur de coeur. Il s’agit d’un petit documentaire de 7min30 où les acteurs et producteurs s’expriment au sujet du réalisateur de talent. Lui aussi nous confie ses aspirations aussi, et comment il a pris les rênes de ce scénario. Les acteurs ne tarissent pas d’éloges à son sujet, et c’est toujours agréable de voir qu’une équipe s’entend hyper bien et que personne ne marche sur le terrain de l’autre.

Vous avez compris que malgré le peu de bonus disponibles, j’ai été touchée par deux d’entre eux. Heath Ledger ayant été l’un des piliers du SECRET DE BROKEBACK MOUNTAIN , on ne peut qu’être un poil tristoune quand on le voit si guilleret…

broke-5

« Ca pourrait être ainsi – juste comme ça – toujours. »

Ce bijou cinématographique de 134 minutes est le fruit de plusieurs facteurs : une réalisation d’Ang Lee sans fantaisies inutiles qui se contente de sublimer personnages et paysages , un jeu d’acteurs absolument magistral et saisissant qui donne à cette histoire courageuse l’essence dont elle avait besoin , une musique douce qui accompagne la vie des personnages , et enfin ( et surtout ) une sensibilité exacerbée qui ne tombe jamais dans la mièvrerie ou le jugement .

Cette histoire simple mais malheureusement trop réelle ne pourra que vous prendre aux tripes et/ou aux yeux . Il faut le regarder sans a priori, en ayant la tête vide et vous ne pourrez que vous imprégner de cette ambiance si particulière qu’Ang Lee a su retranscrire parfaitement à l’écran.

Malgré le nombre restreint de bonus de ce DVD en édition simple, on ne peut que s’émouvoir devant les images d’un acteur parti bien trop tôt et découvrir les méthodes de travail du réalisateur vu par ses acteurs .

Un chef d’oeuvre, sublime.

A voir et posséder, absolument .

Satisfaction : 17 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleCinéAng Lee,Brokeback Mountain,critique,film,Heath Ledger,homosexualité,homosexuels,Jake Gyllenhaal,secret
A l'heure où les pétitions anti-mariage pour tous continuent d'envahir la France, que Frigide qui n'a jamais mieux porté son nom craque en direct à la télé, que nos députés profitent encore d'un repos bien mérité après 15 jours de débats houleux où certains n'ont pas hésité à user de...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone