majo-3Récemment en furetant dans mes 127 flacons de vernis, je me suis rendue compte que je n’avais que très peu de teintes toutes simples, laquées, sans effet métallique, paillettes, flakies ou toute autre fioriture. En gros, je me perdais en effets un peu tape-à-l’oeil.

J’ai eu envie de simplicité.
Qui l’eût cru hein?
Mais je n’avais pas envie d’une teinte complètement dépourvue d’originalité.
L’année dernière, on a beaucoup entendu parler du vernis bleu Majorelle du créateur Yves Saint Laurent. Je le trouvais magnifique et étonnamment classe pour un bleu électrique. Seulement je n’étais pas prête à investir 21 €uros dans un flacon de vernis.
C’est donc en passant, à tout hasard bien entendu, devant une boutique KIKO que j’ai jeté un oeil à l’étal des vernis, en promotion exceptionnelle l’été dernier à 2,50€ .
Et c’est en voyant cette teinte, l’ ELECTRIC BLUE qui porte la référence 336 que j’ai ignoré la voix dedans ma tête qui disait Naaaaan , t’as pu de place pour un seul flacon chez toooooi ! et que je l’ai balancé dans mon panier ( avec deux autres copains, un violet et un rouge. Oui il se serait senti tout seul sinon, mon bleu . Le pauvre.

majo-5

Je suis une nénette à grosse tendance addictophile : dans la salle de bains, ce sont surtout les gels douche et les palettes de maquillage qui se taillent la part du lion. Et depuis peu, les vernis l’ont envahie également. C’est donc en découvrant cette marque italienne assez jeune puisque créée en 1997 seulement, que j’ai à nouveau craqué. Quand on me propose presque 200 teintes de vernis laqués à partir de 1 € le flacon de 11 mL, il faut me lobotomiser pour m’ôter l’info de la caboche ! Sans compter que la marque propose aussi des vernis crackles mais aussi des magnétiques et depuis très peu de temps des holographiques . De quoi faire chavirer le portefeuille et le coeur de toutes les nailistas !
KIKO est spécialisé en produits de maquillage à prix tout mini. Mais ils ont l’intelligence de proposer des packagings vraiment sympas, à la fois sobres et colorés bien loin des marques cheap que l’on peut trouver au bouiboui du coin. Bien évidemment, je me suis approvisionnée également en rouges à lèvres, en faux-cils et produits de démaquillage…Je suis assez tentée par leurs masques de soin mais le test sera possible quand ma banquière arrêtera de me faire la gueule.
Je suis déjà largement convaincue par leur démaquillant biphasé pour les yeux  et leur eau micellaire et mes quelques expériences de manucure avec les produits Kiko n’ont été, pour l’instant, que des réussites !

Précisons que la marque KIKO ne teste pas ses produits sur nos amies les bêtes.

majo-6

Au début, j’ai été plutôt raisonnable ( oui oui ça m’arrive ) doutant sérieusement de la qualité des vernis proposés au regard du prix ridicule. J’avais donc opté pour 2 teintes dont le NERO ( n°275 ). J’ai été très agréablement surprise de la qualité générale du produit, c’est pourquoi aujourd’hui je n’hésite plus à dépenser quelques euros chez KIKO pour m’abreuver de vernis à prix tout doux.

Les vernis KIKO sont parmi les moins chers disponibles en boutiques françaises ( hors période de soldes car certains vernis Sépho sont alors soldés à 0,50 ou 0,70€ ) puisque les vernis Kleancolor sont de trèèèès loin les moins onéreux mais uniquement disponible sur des sites internet étrangers.

majo-8

J’attrape donc mon petit flacon rectangulaire de 11mL.
Souvent on n’accorde que peu d’attention aux petits détails. La forme du flacon en verre, tout en angles, est carrément pratique pour le rangement : il est beaucoup plus simple d’aligner parfaitement des flacons rectangulaires que des cylindres ou des sphères et on peut en ranger plus au même endroit !

Le bouchon noir est un parfait cylindre, comme un tube. Ce qui me fait légèrement flipper en fait. J’ai peur que la prise en mains soit catastrophique par rapport à la forme oblongue des bouchons O.P.I.

En dévissant ce fameux bouchon, ô surprise ! On découvre des poils de pinceau aussi longs que le manche qui les surplombent ! On peut donc espérer que l’application soit facilitée par ce manche raccourci ( mais nan pas le tien Musclor , de manche ) puisqu’on se trouve au plus près du pinceau !

J’ai remarqué que comme chez THE BODY SHOP , on pouvait trouver la composition en soulevant la petite étiquette au dos du flacon ( sisi, regardez bien,l’emplacement est indiqué par un petit sigle ).
Evidemment la compo est carrément dégueu puisqu’entièrement synthétique mais elle a le mérite de ne contenir ni DBP ( DiButylPhtalate ), ni camphre , ni toluène , ni formaldéhyde ( autre nom du formol, le composé auquel je suis allergique ).
Autrement dit, trouver une composition honorable pour un si petit prix , c’est déjà un exploit !
De plus, mon petit flacon Kiko me promet 36 mois de tartinage sans altérer les propriétés du vernis. Mais vu comme je le kiffe, je vais certainement le finir avant la date !

majo-4

Effectivement, le fait que le manche du pinceau soit assez court permet une application vraiment très précise. Combiné à des poils qui se répartissent très bien et glissent littéralement sur l’ongle, c’est le panard. Moi qui suis une vraie quiche pour l’application, et qui serre les fesses comme une tarée au moment de tartiner une couleur très foncée ( oui parce qu’autant un vernis clair ou pailleté est facile à gratouiller pour corriger les débordements, autant avec une couleur foncée, t’en chie sévère pour planquer les dégâts ! ) je m’en suis plutôt pas mal sortie. A vrai dire, je crois qu’avec cet electric blue j’ai enfin réussi à me dire que j’étais très fière de mon application sans aucun débordement ! Hourra !

majo-9

Le truc qui est vraiment VRAIMENT génial, c’est qu’ une seule couche est nécessaire pour obtenir des ongles parfaitement uniformes et opaques , Ô joie ! Car multiplier le nombre de couches d’une teinte foncée, c’est multiplier ses chances de tout foirer :o)
En un seul passage et trois coups de pinceau sur l’ongle, tout est coloré d’un joli bleu. Toutefois je note certains endroits où je n’ai pas réparti uniformément la matière et je m’emploie donc à tartiner une seconde couche.

Le séchage de la première couche est très rapide puisque deux minutes après la pose, je peux m’attaquer à la seconde. Elle est encore plus facile à appliquer et une fois de plus, aucun débordement à signaler !

La texture est vraiment idéale : ni trop pâteuse ( = le bordel à appliquer ) ni trop liquide ( = plusieurs couches pour un rendu opaque ). L’odeur n’est pas trop forte et vraiment supportable, comparée à certains vernis Kleancolor qui eux, schmoutent à cinquante mètres.

majo-2

J’adooore le rendu ! <3

Un beau bleu électrique sans aucune imperfection , bien lisse et surtout laqué à mort . Je le trouve vraiment sublime sous lumière ambiante. Assez foncé pour paraître classe, mais assez vif pour ne pas trop s’approcher du noir, sa teinte est vraiment parfaite et fidèle au Majorelle commercialisé par Yves Saint Laurent !

Ce bleu ne présente aucun reflet , c’est vraiment un bleu sans aucune fioriture. Pas de paillettes ni de nacres, il est tellement simple et sublime à la fois qu’il se suffit à lui-même. Cependant afin de prolonger sa durée de vie, je n’ai pu résister à l’envie, au bout du 5ème jour de le recouvrir d’une couche de flakies turquoises NFu Oh :

majo1

Concernant la tenue, je suis soufflée. On sait que les pigments bleus sont beaucoup plus « fragiles » que tous les autres. Au bout de 3 jours, j’ai constaté que le bord de mes ongles n’était plus aussi parfait mais il fallait vraiment avoir le nez dessus pour le voir. Je n’avais AUCUN éclat à signaler et à l’heure où je vous parle, cela fait maintenant 6 jours que ce bleu électrique subit mes assauts quotidiens sans broncher !

Mais pour être honnête, comme d’habitude, je prends soin d’appliquer une couche de top-coat après chaque application de vernis pour prolonger la tenue de ce dernier et conserver une brillance au top. Enfin j’applique mon vernis de séchage Mavala, élu nouveau meilleur ami puisqu’il me permet de vivre normalement après ma manucure sans craindre de tout dézinguer sur mes griffes ( en effet je pense qu’il est anormal de rester 2 heures les mains en l’air –sauf si on se fait braquer par une bande d’escargots – et de devoir demander à son chéri de nous baisser la culotte pour aller faire pipi ).

majo-7
Enfin cet Electric Blue plus bleu tu meurs, gagne son dernier galon au moment de l’enlever : il me suffit de plonger les doigts dans mon bain dissolvant Séphora ( «le vagin artificiel» pour les profanes ) et de tourner les phalanges quelques instants dans la mousse pour que toute trace du vernis disparaisse totalement. Mes ongles ne présentent plus la moindre marque bleue, ma peau encore moins. Bref, un bonheur total comme on aimerait en croiser plus souvent. C’est l’étape que je redoutais le plus avec ce bleu mais comme la qualité de l’Electric Blue est telle que deux fines couches suffisent pour un résultat parfait, ces deux couches dégagent vraiment très facilement. Hourra ! ( bon quand je mets les flakies je galère un poil plus hein! )
Je trouve que mes photos ne rendent pas du tout honneur à ce magnifique bleu. En effet sous lumière du flash, il apparaît beaucoup trop vif. En réalité, c’est bien d’un bleu foncé qu’il s’agit mais qui ne tire pas du tout sur le noir. C’est pourquoi je me suis employée à mitrailler mes griffes sous différentes lumières pour que vous puissiez capter au mieux « l’essence » de cette teinte. Le plus simple est encore de se rendre en boutique pour l’admirer !

majo

Cet Electric Blue commercialisé par KIKO est un indispensable de toute vernimaniaque qui se respecte : son application est très aisée grâce au pinceau qui permet un tracé tout en précision , son laqué est parfait , deux fines couches suffisent pour un rendu parfaitement opaque et homogène ce qui rend sa durée de vie colossaleEnfin le séchage entre deux couches est très rapide .
Pour 3.90 €urosvous gagnez 11mL d’un vernis aussi facile à appliquer qu’à retirer , qui selon moi est un dupe parfait du bleu Majorelle d’Yves Saint Laurent pour un prix vraiment VRAIMENT raisonnable !

Un rapport qualité/prix si exceptionnel pour un vernis d’un si beau bleu sans aucune fioriture , ça tient du miracle !
Je ne peux que vous encourager à franchir les portes de l’enseigne italienne qui vous est peut-être encore inconnue , pour vous précipiter sur ce basique à prix tout mini !

Satisfaction : 10 / 10

 

* Disponible chez Kiko en boutique ou juste ICI pour 2,50€ le flacon de 11 mL.

LalutotaleBeautéSur mes ongles336,avis,bleu,bleu électrique,critique,dupe,Electric blue,électrique,Kiko,majorelle,manucure,nail polish,nails,n°336,ongles,review,revue,vernis,vernis à ongles,vibrant,vif,YSL
Récemment en furetant dans mes 127 flacons de vernis, je me suis rendue compte que je n'avais que très peu de teintes toutes simples, laquées, sans effet métallique, paillettes, flakies ou toute autre fioriture. En gros, je me perdais en effets un peu tape-à-l'oeil. J'ai eu envie de simplicité. Qui l'eût...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone