DHCret1Je suis une pure pouffe surconsommatrice. J’en veux pour preuve chaque produit dans ma salle de bains présent en double. Mais attention, je suis pas une pouffe cruche : je fais marcher la concurrence. C’est ainsi que je me retrouve actuellement avec 2 huiles démaquillantes en cours d’utilisation dont l’une me satisfait bien plus que l’autre.

Et comme je suis aussi une pouffe sympa, j’essayerais de temps à autre de rédiger des duels histoire de mieux vous aider à choisir le moment venu. Notre duel du jour oppose donc l’huile proposée par NUXE à celle vendue par DHC.

Mais d’abord, je tenais à faire sauter un a priori sur les huiles démaquillantes : elles conviennent à TOUS les types de peau, même à tendance moisie comme la mienne. N’ayez crainte, pouffettes à la mine grasse ou mixte, ces huiles ne graisseront pas davantage votre couenne !

Deuxièmement, je voulais souligner les atouts essentiels du démaquillage à  l’huile : celles-ci sont lipophiles c’est-à-dire qu’elles captent tout le make-up même waterproof et elles sont également hydrophiles ce qui permet de les rincer à l’eau facilement. Du coup, l’avantage indéniable est qu’on n’utilise absolument pas de coton, ce qui ravit mon neurone écolo.

Rentrons maintenant dans le vif du sujet.

Indéniablement, c’est l’huile NUXE qui remporte le round de la disponibilité. Si je la trouve facilement dans n’importe quelle parapharmacie, j’ai dû crapahuter 30 bornes pour dégoter l’huile DHC vendue uniquement en Monoprix, Nocibé et dans les Grands Magasins. Avant de vous ruer dans le premier Centre commercial venu, je vous conseille de consulter cette page.

NUXE 1   DHC 0

Au niveau du prix et contrairement à ce qu’on pourrait croire de prime abord, la DHC est moins chère. En effet, il faudra compter 25 € pour le flacon de 200mL contre environ 20€ pour 100mL chez Nuxe. Cette dernière est donc presque 2 fois plus onéreuse que la DHC. Au moment de l’achat DHC, j’ai eu un peu mal aux fesses et à la CB de débourser les 25€ mais finalement on s’y retrouve.

NUXE 1  DHC 1

Nuxe

Nuxe

Le packaging est selon moi un point très important. Si NUXE a apporté un soin particulier à conserver son huile à l’abri de la lumière en proposant un flacon 100% opaque, on peut dire que question praticité, c’est naze. Je préfère largement pouvoir apprécier la quantité de produit restant dans un flacon transparent, comme il est le cas chez DHC. De plus NUXE ne possède pour ouverture qu’un trou béant qui laisse échapper trop d’huile, là où DHC propose un système de flacon-pompe plus hygiénique et économique. Y’a pas à tortiller :

NUXE 1  DHC 2

DHC

DHC

NUXE

Côté utilisation , c’est sensiblement la même pour les deux. En gros, on verse de l’huile dans sa main ( une seule pression suffit pour tout le visage avec la DHC ) on frotte ses deux paumes l’une contre l’autre pour chauffer un peu l’huile puis on tartine sur sa face. Personnellement j’aime bien me masser le visage parce que ça me détend du string. Les 2 huiles se ressemblent côté odeur : ça sent…l’huile. C’est pas spécialement agréable mais ce n’est pas une corvée non plus. J’aime bien ces effluves chaleureuses et réconfortantes et non, je ne sens pas la frite géante pour autant.

Côté texture, je préfère celle de DHC que je trouve plus liquide que la NUXE, qui me semble un poil pâteuse et moins facile à étaler.

Zoom sur visage huileux avec Nuxe

Zoom sur visage huileux avec Nuxe

Là on va passer aux choses sérieuses. Il FALLAIT que je parle de la facilité de rinçage car c’est certainement le gros point faible de l’huile NUXE qui a failli me dégoûter de cette méthode de démaquillage ( je l’avais achetée avant la DHC ). En effet, je sais pas ce qu’il se passe avec cette huile, mais au moment de rincer, c’est juste le massacre. La texture devient laiteuse mais ne dégage absolument PAS de mon visage. Et tout ça me forme un magma cradingue sur la peau. Autant dire que dépenser en eau l’équivalent de la consommation annuelle d’un pays africain me hérisse le poil. En général, je finis par tout dégager en utilisant des cotons imprégnés d’eau micellaire. Donc l’argument écolo ne tient plus.

Visage ( fatigué ) à démaquiller avec NUXE

En cours de démaquillage avec NUXE

Par contre, la facilité de rinçage avec l’huile DHC est assez déconcertante. En 10 secondes sous l’eau, l’huile se transforme en voile lacté qui dégage viteuf dans le siphon, sans avoir à se gratter frénétiquement la couenne. C’est bien simple : la première fois, j’ai joui de bonheur 🙂 Sur les clichés suivants, attention les yeux : vous allez voir ce que personne n’ose montrer. Le démaquillage intégral d’un make-up bien chargé sur les yeux à grands coups de maousse traits de liner noir. Paf :

DHCret

Visage à démaquiller avec DHC

DHC-4

En cours de débarbouillage avec DHC

Du coup, encore une fois, DHC marque un point capital.

NUXE 1 DHC 3

Côté efficacité, les deux huiles se valent. Les cotons d’eau micellaire passés sur le visage en témoignent : mis à part une perte de cils avec la NUXE, il n’y a plus trace de fond de teint ni de bordel palpébral coloré à déplorer. Plus rien sur les yeux, nada.

huile6

Après NUXE ( bonjour le cil ! )

DHC-5

Après DHC

Côté composition, NUXE et DHC se valent également puisqu’elles ont l’avantage d’être relativement clean, l’huile étant en tête de liste. On pourrait, à la limite, déplorer la présence d’un PEG ( dont le procédé de fabrication polluant est largement critiqué ) dans l’huile DHC. Moi, tant que ma peau n’absorbe pas de cochonneries, je suis contente.

GAGNANTE DU DUEL : l’huile DHC

Parce que son flacon-pompe est transparent et hygiénique, parce que son prix est deux fois moins élevé que la NUXE contrairement aux apparences et surtout car le rinçage se fait les doigts dans le pif même si c’est pas pratique , j’ai complètement adhéré à l’huile démaquillante DHC.
L’huile NUXE présente tout comme sa concurrente une composition clean et une odeur d’huile mais malheureusement le flacon opaque et le trou d’ouverture est à revoir. Je préfère ne pas parler du rinçage de cette huile, véritable catastrophe écologique en puissance qui augmentera votre facture d’eau de façon considérable.

Le seul point noir de l’huile DHC, ce sont les points de vente PHYSIQUES trop peu nombreux à mon goût.

PS : L’huile Bio-Beauté de Nuxe n’est plus commercialisée.
L’huile DHC est en vente sur Amazon pour 16,65€ juste ICI ( flacon-pompe de 70 mL ) ou pour 27,97€ juste LA ( flacon-pompe de 200 mL ) avec la livraison gratuite. On la retrouve aussi à 26€ chez TheBeautyst par LA ( et 12€ le format 70mL ), ou encore à 22,80€ chez 1001Pharmacies juste là !

LalutotaleBeautéCôté maquillageSur mon visageavis,beauté,cosméto,critique,démaquillage,démaquillant,DHC,duel,huile,huile démaquillante,match,meilleure,nuxe,review,revue
Je suis une pure pouffe surconsommatrice. J'en veux pour preuve chaque produit dans ma salle de bains présent en double. Mais attention, je suis pas une pouffe cruche : je fais marcher la concurrence. C'est ainsi que je me retrouve actuellement avec 2 huiles démaquillantes en cours d'utilisation dont...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone