Lush sweetie pie gelée douche cerises
Pleurant la disparition de mon premier flacon de Fée des Neiges, je cherchais un produit de douche dont la date de conservation arriverait bientôt à son terme : je suis tombée sur une gelée, ma toute première en réalité puisque offerte par une amie dans le coffret Mûre-Mûre à mon dernier anniversaire. Son nom a attiré mon attention dès le premier coup d’oeil : Sweetie Pie, ça fleure bon les tartes sucrées de Mamie.

Sous le nom britannique Sweetie Pie se cache en réalité la gelée française Plum Plum Pudding, la sophistiquée pour les envies fruitées ( cassiscerisenoix de coco et bergamote ).

COMPOSITION :
Laurethsulfate de sodium, infusion de cerise , glycérine, propylène glycol, infusion de noix de coco, parfum, extrait de carragheenhuile essentielle de bergamote , absolu de cassis , huile essentielle de cyprès , limonène,linalol, paillettes irisées, poudre scintillante, colorant 61585, colorant 18050, parahydroxybenzoate de méthyle.

Neuf composants d’origine naturelle se disputent la suprématie avec huit ingrédients plus louches. Question composition, on a vu beaucoup mieux, d’autant que c’est un produit synthétique qui apparaît en plus grande quantité.
DISPONIBILITE :
Cette gelée fait parti des deux rescapées toujours en vente sur le site Internet et il vous en coûtera donc 5,45€ pour 100g.

Lush gelée douche plum pudding sweetie pie cerises

Ressemblant à s’y méprendre à la gelée alimentaire ravissant les babines américaines, ma gelée de douche est présentée dans une petite boîte en plastique transparent laissant apercevoir une grosse masse gélatineuse marron un peu brillante. Si on la secoue, ça bloblote et fait apparaître des minis-bulles dans la masse. C’est dégueu. J’adore !
Lush a d’ailleurs cru bon de compléter la photo mensongère du site en ajoutant un cliché de ce mini-pot rempli. Effectivement, la photo originale n’avait rien à voir avec la réalité : chez Lush c’était une grosse tranche violette constellée de confettis, chez moi c’est un caca marron qui tremblotte. Et si j’ai choisi d’entamer ce produit de douche là, c’est que mes naseaux ont été convaincus d’emblée : la vache, ça renifle les fruits au point de m’émoustiller les cinq sens ! En toute hâte, je me désape viteuf et embarque le pot avec moi sous la douche.

Lush gelée douche sweetie pie cerises plum pudding

Ne pas confondre vitesse et précipitationLe proverbe avait raison, car même si la gelée c’est super marrant, ça devient beaucoup plus relou quand on veut s’en servir avec les doigts. Forcément ça glisse et ça se barre dans tous les sens. Et vas-y que je te colle un gros pâté dans la baignoire et que je m’en coupe des maxis (ou mini ) doses sans parvenir à obtenir la taille que je veux.

Ma première utilisation restera mémorable : après avoir obtenu un bout de gelée assez gros ( puisque de toute façon, plop plop plop, la moitié finira dans le fond de la baignoire ), j’ai réussi à effectuer une séance de renforcements des genoux longue de quinze minutes. J’applique la gelée avec la paume de la main sur mon buste : plop. J’essaie de frotter : plop. Je me baisse pour récupérer les morceaux ( grouarf, c’est encore plus dur que de les couper ). Je ré-essaye de frotter, plop. Après ce constat d’échec rageant, j’ai entrepris de coincer un bout de gelée dans ma fleur de douche et de malaxer le tout avant de l’appliquer sur mes divines rondeurs. Hourra : ça marche.
Lush lusherie sweetie pie plum pudding gelée douche cerises
Premier constat : dediou, ça mousse! Le petit bout rescapé m’a servi une quantité non négligeable de bulles. La mousse est aérienne et blanche et semble ne pas vouloir disparaître après mon savonnage corporel intense. Ca mousse tellement que je n’ai jamais réussi à vider complètement ma fleur de toutes ces mini-bulles odorantes.

Oui parce que côté odeur, c’est l’orgie. Si vous avez les narines engluées par un rhume, vous sentirez malgré tout les effluves produites par la gelée. C’est sucré et fruité à la fois. D’ailleurs, ça me fait curieusement penser à Fée des Neiges, en plus écoeurant et avec une note de tête un peu différente.
Un bref passage devant la composition m’a permis d’identifier immédiatement celle responsable de cette attaque olfactive : la cerise. Ce bout rouge avec une queue que je dévore en été mais qui me colle la gerbe dans un yaourt parvient à me ravir sous la douche. Etonnant.

Lush gelée douche plum pudding sweetie pie cerises

Seulement voilà, Lush a raté une occasion de la boucler. Dans sa description, la marque met en avant le pouvoir odorifique du cassis qui pourtant apparaît bien loin derrière les autres dans la composition. Et effectivement, on sent un peu le cassis. Mais vraiment un chouïa, à la toute fin de l’odeur. C’est vraiment la cerise sur le gâteau.

L’odeur reste d’ailleurs timidement sur la peau pendant quelques trop courtes minutes, contre un bon quart d’heure dans la salle de bains. Côté tiraillements , fallait pas rêver : les huiles essentielles de cyprès et de bergamote hydratent superficiellement l’épiderme, et après quelques frottements naturels contre les vêtements, la peau commence à avoir soif.

Et comme Lush ne tarit pas d’éloges sur ses gelées, elle promet un lavage de cheveux réussi avec le même produit. Je n’ai essayé qu’une fois. Essayez donc de vous casser un oeuf sur la tête et vous comprendrez aisément toute la difficulté à appliquer convenablement une gelée. De plus, j’ai trouvé mes cheveux plus ternes que d’habitude et surtout ils ont regraissé vite, trop vite par rapport à un shampooing Lush classique. Sur ce coup, on m’a pris pour une buse.

gelée douche Lush plum pudding sweetie pie cerises

C’est LE paragraphe indispensable si vous envisagez d’acheter Sweetie Pie en particulier ou une gelée en général.
Pour éviter que seul le siphon n’en profite pensez à couper au couteau des petits morceaux de gelée. Toutefois, n’essayez pas d’en faire de tailles équivalentes au risque d’y perdre quelques cheveux.
Le deuxième conseil que je vous livre gracieusement sera de n’appliquer le produit qu’avec une fleur de douche. Sinon c’est genoux-flexions assurés pendant toute la durée des ablutions.
Lush conseille de conserver son pot au réfrigérateur voire au freezer puisque comme la vodka, elle ne durcira pas ( la comparaison n’est PAS de moi ). Je n’ai pas tenté par peur d’intoxiquer le premier curieux qui passe, mais la gelée se comporte plutôt bien à température ambiante.
Et enfin, évitez d’exposer la gelée aux yeux de tous car elle attire l’oeil et menace de fondre rapidement si vous le laissez en libre service. Si en plus des mioches passent par là, c’est disparition de gelée quasi-certifiée.

Lush sweetie pie plum plum pudding gelée douche cerises

Si certains produits-douche Lush ont définitivement gagné une place de choix dans ma salle de bains, Sweetie Pie n’est pas assuré de siéger à nouveau sur mon étagère. Enfin un pot que je vais virer : youpi!

Lucie loves

– Le concept de la gelée, novateur et rigolo.
– Ca mousse grave même si le bout utilisé est riquiqui.
– Ca sent bien fort comme j’aime, même si ça renifle la cerise.
– Déjà une vingtaine d’utilisations et encore quelques-unes en perspective.

✗ Lucie loves moins

– Le prix en France quasiment doublé par rapport à l’anglais.
– La note de tête reste la cerise malgré le topo nous vantant les mérites du cassis.
– La gelée est impossible à utiliser sans une fleur de douche, à moins que le but soit de nettoyer l’émail de la baignoire.
– Il faut penser à couper des petits morceaux au préalable pour éviter de s’énerver avec sa tambouille une fois les doigts tous mouillés.
– L’odeur ne reste pas longtemps sur la peau, qui n’est d’ailleurs pas assez hydratée.

Lush gelée douche plum pudding sweetie pie cerises

En conclusion, la gelée c’est rigolo mais carrément pas pratique. Quant à Sweetie Pie, même si elle m’a réconciliée avec la cerise et me noit sous des montagnes de mousse à chaque utilisation, elle ne laisse pas un souvenir impérissable par son odeur timide sur la peau et son hydratation superficielle.

Toutefois si on me braque un couteau sous la gorge en me demandant de choisir une gelée Lush, je prendrais sans hésiter entre deux claquements de dents l’ Essen’suelle puisque l’odeur paraît prometteuse et qu’il est de notoriété publique que je suis coquine.

Satisfaction : 5,5 / 10

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSous la douchegelée,gelée de douche,Lush,lusherie,plum plum pudding,review,sweetie pie
Pleurant la disparition de mon premier flacon de Fée des Neiges, je cherchais un produit de douche dont la date de conservation arriverait bientôt à son terme : je suis tombée sur une gelée, ma toute première en réalité puisque offerte par une amie dans le coffret Mûre-Mûre à mon...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone