contagionVous savez quoi ? Ca y est : nous avons enfin un meuble TV ! Il faut dire que j’ai fait des pieds et des mains pour que Musclor accepte de ne PAS dépenser 2000 €uros pour un meuble design comme il dit… J’ai trouvé notre bonheur chez mon ami Suédois.

La corollaire de cet achat, c’est qu’ il faut absolument que nous épurions notre collection monstrueuse de DVD car tout ne rentrera pas dans le-dit meuble ( à la réflexion, je sais même pas si un meuble assez grand existe pour pouvoir accueillir tous nos boîtiers ) . Dans un élan de lucidité, Musclor a donc entrepris de faire un gros tri dans nos galettes. Dans un carton, il a donc relégué les DVD bof comme il dit. En gros, ceux dont il peut sans problème se séparer et qui nous encombrent plus qu’autre chose.

CONTAGION , film américano-émirati réalisé par Steven Soderbergh sorti en 2011 en salles obscures, fait parti de nos achats récents et de nos déceptions. Il a donc fini directement dans le carton A VENDRE sans hésitation.

Je dois vous avouer que ce qui a motivé l’achat de ce DVD, c’est d’abord son prix riquiqui à la FNAC qui propose pléthore de titres au choix dans sa collection 5DVD à 30 €uros . Mais c’est principalement pour son casting de rêve et le fait de l’avoir raté lors de sa sortie cinéma que nous avons jeté ce DVD dans notre panier sans hésiter.

J’aimerais qu’on m’explique pourquoi, nom de nom, la tendance du côté des DVD est d’ajouter une surprotection cartonnée IDENTIQUE au boîtier plastique. Bonjour l’écologie et les emballages vachement utiles…

Mais revenons à nos contagions…euh nos moutons.

____________________

MON SYNOPSIS

____________________

Beth ( Gwyneth Paltrow ) revient d’un voyage d’affaires à Hong-Kong. En arrivant à l’aéroport de Chicago, déjà on comprend qu’elle va pas trop bien la meuf. Elle rentre chez elle, et finira quelques heures plus tard, agonisante, à l’hôpital, en ayant pris soin de faire des bisous et des câlins à son mari Mitch (Matt Damon ) et son tout jeune fils. Evidemment, on découvre rapidement que la femme est atteinte d’un virus inconnu au bataillon des microbiologistes et qu’il est dévastateur et très contagieux.
Le virus se transforme en pandémie mondiale tandis que dans les hautes sphères, on tente dans un premier temps de noyer le poisson et d’être plus prudent qu’avec le virus H1N1 et ses millions de vaccins inutiles. Trois toubibs sont au taquet pour tenter d’identifier le virus et tenter de le stopper en trouvant un vaccin : les docteurs Sheever ( Laurence Fishburne ) , Orantes ( Marion Cotillard ) et Mears ( Kate Winslet ) travaillent pour des organisations différentes mais unissent leurs efforts pour tenter de maîtriser l’expansion de cette pandémie et pourquoi pas, trouver un remède.

Pendant ce temps, un blogueur qui jusqu’alors était insignifiant, Alan (Jude Law ) reste très suspicieux face à la communication des autorités et répand sans le vouloir une peur insidieuse dans tous les esprits.

__________________________________________

UN SCENARIO REALISTE…MAIS SOPORIFIQUE

__________________________________________

Quand je vous avais parlé d’un super casting, je ne mentais pas hein ! Bon, j’ai toujours du mal avec Cotillard ( et encore plus depuis sa pitoyable mort dans le dernier Batman qui a fait couler beaucoup d’encre ) mais pour le reste, j’étais plutôt enthousiaste de retrouver cette belle brochette d’acteurs.
Ce film n’est pas vraiment un thriller ni un drame. Je ne sais pas dans quoi on pourrait le classer puisqu’il n’est pas filmé de manière « documentaire » non plus. La réalisation est sobre et pas de caméras en porté épaule comme on pourrait le retrouver dans un film aux accents de docu.

Cette production de 1h46 souffre selon moi d’un énorme défaut : oui c’est foutrement réaliste. Oui il y a quelques flash-backs pour savoir comment la pandémie a démarré… mais le réalisme pousse fortement à l’ennui dans CONTAGION !

Je pensais que le sujet aurait pu prêter à plus de suspense et plus d’action, quitte à « scénariser » beaucoup plus en s’éloignant un peu de la vérité. Mais franchement, on s’ennuie ferme. Entre les recherches entreprises en laboratoire, le blogueur qui poste ses billets en se prenant pour une star et les pauvres terriens qui tombent tous malades, on pourrait penser qu’il y a de quoi se sustenter pourtant. Ben non.

Ces 106 minutes m’ont semblé interminables et je pense que le film aurait gagné à être réduit de moitié. Certes c’est intéressant de savoir comment l’OMS agit en collaboration avec d’autres antennes pour étudier et enrayer un fléau mortel, mais c’est foutrement ennuyeux aussi. Et pourtant je suis une scientifique dans l’âme donc j’ose à peine imaginer à le nombre de spectateurs qui ont piqué un roupillon au cinéma.

contagion-2

Et l’apothéose arrive dans les dix minutes de fin où on se dit que bordel, Soderbergh ne savait pas comment se sortir de son bourbier. On s’est tapé presque 100 minutes soporifiques puis tout à coup : miracle des miracles ! On n’y croit pas du tout surtout quand le remède est découvert. Franchement un film pour qu’il me marque, doit me pousser à réfléchir mais là non : je me suis endormie du bulbe tout du long.
Je n’ai pas compris ce qu’étaient venus faire tant d’acteurs et d’actrices oscarisés dans ce film. Peut-être n’ont-ils pas réfléchi et que le fait de travailler pour Soderbergh les rassurait. Il faut dire que le sieur a réalisé des films à succès comme la trilogie des OCEAN’S ( Eleven, Twelve et Thirteen ) mais aussi ERIN BROKOVICH ( que j’aime beaucoup ) ou encore TRAFFIC ( que je n’ai toujours pas vu ). Mais pour moi, CONTAGION est un flop complet et malgré les performances de Matt Damon et Laurence Fishburne , je n’ai pas adhéré du tout . Selon moi, Jude Law en blogueur et Marion Cotillard en docteur n’étaient pas du tout crédibles et ne semblaient pas « habiter » leurs rôles respectifs.
Sachez que ce film ne fait pas peur dans le sens où on ne voit pas de zombies ni de sang mais par contre, vous pourrez vous choper une bonne crise de parano. Même si selon moi, elle ne serait pas justifiée en regard de ce film trop mou.

contagion-6

Il est temps maintenant de vous toucher quelques mots du DVD que nous avons acheté.
Il s’agit d’un DVD simple, dans son boîtier plastifié avec sa surpochette cartonnée inutile, tout ce qu’il y a de plus commun. Dessus on retrouve le beau casting précédemment annoncé et une couleur dominante : le jaune moche.
Quand ou l’ouvre, on se dit que la maison de production ne s’est pas cassé la nénette puisque la galette est identique à la pochette. Mais soit, c’est toujours mieux qu’un DVD tout noir sans inscription ( sisi ça existe ! On est tombés sur un spécimen récemment.. )

Le menu est découpé en 4 parties :

  • Le film : ai-je besoin de préciser ? ^^
  • La sélection de chapitres pratique pour retrouver une scène en particulier ou reprendre un visionnage interrompu pour cause d’endormissement ^-^
  • Les BONUS où je n’ai pas été contente du tout !!!
  • La Configuration où l’on peut choisir la langue ou les sous-titres parmi italien, français et anglais ( + hollandais pour les sous-titres )

Franchement, pas contente pas contente pas contente la Lu !
Quand j’ai choisi le menu Bonus , j’ai failli tomber à la renverse. C’est pas possible, il doit y avoir des trucs cachés !?
Beh non.
Pour seul et unique bonus, on retrouve un titre sobrement nommé Comment un virus peut changer le monde . Je m’attendais à un docu-fiction intéressant qui m’aurait appris plein de choses. En lieu et place d’un sujet sérieux traité avec recul, je me suis retrouvée face à des images d’animation sur un ton comique avec des smileys et un ton que je n’ai pas aimé du tout, comme si on me prenait pour un jambon.
Et comme si ça ne suffisait pas, il dure à peine 2 minutes ! Je vous passe les 4 conseils donnés pour éviter la propagation des virus, qui franchement, ressemblent à des diapositives qu’on projette à des gamins de maternelle pour dire qu’il faut bien se laver les mains.

C’était vraiment consternant . J’aurais pu être sympa si le seul et unique bonus en valait la peine mais là, c’est carrément se foutre de la poire des gens. Je n’étais jamais tombée sur un DVD comme celui-là et j’espère ne plus en revoir !

Ce paragraphe est donc à l’image des bonus que renferme ce DVD : mince, TROP mince.

contagion-3

CONTAGION même s’il est réalisé par Soderbergh et présente un casting de rêve , fut une immense déception : une réalisation sans panache , un réalisme qui aurait pu être sympa si on avait su insuffler du rythme à ce scénario , et des acteurs quand ils sont crédibles , qui tentent vainement de tirer leur épingle du jeu . J’ai rarement vu film aussi soporifique avec une fin si vite amenée . Sur presque deux heures de bobine , je me suis ennuyée ferme pendant près d’une heure trente .
Vous aurez compris que je ne recommande pas ce film et que je m’abstiendrai de le revoir . Mais alors si vous souhaitez acheter ce DVD malgré toutje ne peux que vous encourager à oublier l’idée : le seul bonus de 2 minutes présent sur cette galette est tout simplement risible tant il est sans intérêt . Même si il ne m’a coûté que 6 €uros , je suis sidérée qu’on utilise un support numérique comme le DVD pour proposer juste un film et ses différentes versions, sans rien de plus . Ces six euros, j’aurais préféré les mettre ailleurs que dans cet achat daubesque tant il ne mérite pas qu’on dépense des sous pour lui !
Si vous désirez voir le film , je vous conseille d’attendre sa diffusion télé qui ne vous coûtera rien … si ce n’est votre redevance annuelle et deux heures perdues dans votre temps ! ^^

Mais si vous persistez à vouloir vous le procurer , je vends le mien de bon coeur !

Satisfaction : 2 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleCinécinéma,contagion,critique,drame,DVD,film,Gwyneth Paltrow,Jude Law,Marion Cotillard,review,steven soderbergh
Vous savez quoi ? Ca y est : nous avons enfin un meuble TV ! Il faut dire que j'ai fait des pieds et des mains pour que Musclor accepte de ne PAS dépenser 2000 €uros pour un meuble design comme il dit... J'ai trouvé notre bonheur chez mon...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone