Comme la pouffe est manuelle, elle se doit de prendre soin de ses dix doigts sous peine de vivre un véritable enfer après le vernicollage de quelques boîtes personnalisées. Certes, je laisse aux autres le soin de me confectionner les-dites boîtes mais ce n’est pas pour autant que je dois laisser en jachère ma peau fortement exposées aux nuisances épidermiques : non seulement c’est laid mais la ressemblance avec les mains de Mamie devient carrément flagrante.

Heureusement que les Pouffes lâchées en milieu urbain se bisoutent pour se saluer plutôt que de se serrer les pinceaux. En effet, l’état de mes mains pourraient faire frémir les paysans qui travaillent la terre à mains nues : car même si mes ongles sont presque toujours nickels, ma peau est un véritable champs de pores rougies et craquantes.

Evidemment, le port de gants toute la journée dans le cadre de mon travail n’aide pas. Et encore moins quand je n’en mets pas, des gants : les vapeurs de solvants ainsi qu’un air particulièrement sec au laboratoire finissent d’achever mes mimines.

Et encore, je ne parle pas de l’Hiver, cette saison propice au déssèchement cutané qui finit de laminer mon épiderme en la faisant péter de partout visiblement : non seulement ça saque puisque j’ai l’impression que la peau de mon poing va partir avec le doigt que j’essaye de plier, mais en plus ca laisse de vilaines coupures qui saignent.

Alors quand j’ai vaguement entendu parler d’une crème Lush parfumée à l’amande, j’ai foncé directement sur une vendeuse lors d’une escapade louche pour qu’elle m’apprenne son nom et j’ai déboursé sans ciller les 11.95€ nécéssaires à l’acquisition de mon sésame. Même si y’en a pas dedans, du sésame.

Le pot de Volupté

Le pot de Volupté

Lush propose cette crème dans la partie Rétro de son site Internet, juste ici.

[ LA COMPO ]

Infusion de camomille matricaire, huile d’amande douce, infusion de calendula , huile de graine de lin pressée à froid , glycérine, acide stéarique, beurre de cacao , alcool cétéarylique, huile de germe de blé pressée à froid , huile d’avocat pressée à froid , beurre de noix de coco , lanoline, cire d’abeille, résine de benjoin, absolu de rose , absolu de cassier , triéthanolamine, benzoate de benzyle, parfum, parahydroxybenzoate de méthyle ( paraben ) , parahydroxybenzoate de propyle ( paraben ) .

Autant dire qu’avec ses 4 huiles et ses 2 beurres, mes mains vont être hyper grasses. Hydratées peut-être, mais vachement grasses.
Si deux vilains parabens ( qui servent à conserver la crème plus longtemps ) viennent un tantinet ternir la composition presque écolo, on ne peut qu’applaudir la liste impressionnante d’ingrédients naturels : 71 %du produit final !

[ LE POT]

Il est présenté dans son petit pot noir de 100g aux écritures blanches caractéristiques de la marque. Et même si certains le trouvent moche, moi je le kiffe tellement il est classe au milieu des autres lusheries.
Comme d’habitude, le couvercle se dévisse et on retrouve sur la tranche du pot la composition de la crème ainsi qu’une étiquette précisant qui a confectionné mon produit ( voir les photos : Caro a l’air bien masculin .. ) à quelle date, ainsi que la date limite de conservation. Pour Volupté, ce sera 14 mois. Merci les parabens.
La crème qu’il contient est blanc cassé et seulement visuellement, on devine qu’elle est loin d’être aussi légère que la chantilly par sa densité et son gras.

volupté2

[ MES MAINS S’APPLIQUENT ]

Comme pour la pose d’un vernis à ongles, un cruel dilemme oppose toujours la main droite à la main gauche : par laquelle je commence?
La question devient parfaitement légitime avec Volupté car même si on applique une noisette minuscule sur le dos d’une main, forcément en étalant on s’en colle sur la deuxième. Ca pourrait ne pas être gênant si il fallait laisser le pot ouvert après utilisation. Mais c’est pas le cas : Volupté étant archi-grasse, on en chie. On lutte grave. Je mets toujours 2 bonnes minutes à visser correctement le couvercle sur la base, quand il ne décide pas de visiter la surface de mon pantalon. Argh.
D’ailleurs, la crème blanche, au demeurant rafraîchissante à l’application, est tellement pleine de gras qu’après 10 bonnes minutes d’auto-massage des mains, ces dernières sont toujours luisantes et pire : glissantes.

Bref, je ne vous décris pas l’état dans lequel mon appareil photo a fini après la prise des clichés.

Par contrecet inconvénient peut devenir un avantage si vous envisager des câlins coquins. * Oups, j’ai glissé*

volupté5

[ J’ADORE SNIFFER DE LA COLLE ]

Si il y a une chose sur laquelle tout le monde s’accorde sur Volupté, c’est l’odeur.
Remarquable entre toutes. Mes collègues de boulot s’en souviennent encore, après que je leur aie plaqué mes mimines pile sous le museau en trépignant : «  Ca sent quoi, hein? Ca sent quoi, hein dis? ».
Bizarrement, personne ne m’a répondu ‘la merde’ mais 99% des personnes sondées ont reconnu l’amande en note de tête, et 80% la colle Cléopâtre en note de tête aussi. Autant dire que si comme moi, vous léchiez goulûment votre spatule de colle en pot à l’école , vous allez kiffer un max : ça sent tout pareil et super fort en plus.
De toute façon, dès que vous ouvrez le pot en public, c’est l’affolement. Un râleur ou deux trouveront toujours la réplique qui fait mouche ( «  Que celui qui a bouffé trop d’amandes hier cesse tout de suite de péter » ), mais les autres sont inévitablement attirés : c’est quoi? C’est quelle marque? J’la veux!
J’en suis tellement dingue que le pot a élu domicile dans mon casier professionnel, où il embaume quasiment tout ce qui y croupit. Et que l’intérieur de mes gants en cuir refoule aussi la crème à l’odeur divinement enchanteresse.

[ L’AVENIR DANS LES LIGNES DE LA MAIN ]

Concernant l’aspect réparateur de Volupté, j’ai eu beau me tartiner 15 fois dans la journée, rien n’y fit : elle ne répare pas. On pourrait penser que je suis un cas extrême, à coups de 20 lavages de mains par jour, activité professionnelle oblige. Pourtant, une crème d’une autre marque parvient sans mal à venir à bout de ma sécheresse cutanée..

ouais, ça fait peur ( et j'ai des pwals )

ouais, ça fait peur ( et j’ai des pwals )

Il faut aussi savoir qu’ après l’effet immédiat de fraîcheur qui se dégage du Tartinage , ça piquotte au niveau des crevasses.
Par contre, la peau reste bien grasse assez longtemps si on ne la lave pas : je prends plaisir à me masser les mains juste avant le coucher et au réveil , même si la peau ne luit plus, on la sent souple et hydratée. Mais avec mon travail, ça ne dure jamais longtemps..
Alors un effet réparateur? Non.
Un effet préventif? Bien sûr.
Avec sa composition à faire pâlir d’envie notre José national, nul doute que Volupté prévient efficacement le déssèchement cutané . J’ai d’ailleurs testé son efficacité sur une zone charnière ( mes coudes.. cochons va! ) pas vraiment sèche, mais pas vraiment hydratée et les résultats sont bien là : c’est tout souple et la peau du triceps ne menace pas de péter à chaque flexion.

Celle qui s’en sort une fois encore les doigts dans le nez , c’est l’odeur de la crème. Car si elle peut être très entêtante à l’ouverture du pot et pendant les cinq minutes suivant l’application, elle devient douce et subtile pendant de très longues heures : au réveil, mes mains sentent toujours délicatement l’amande. Un vrai délice matinal.

j'adore sniffer de la colle

j’adore sniffer de la colle

[ LUCIE LOVES ]

♥ Son odeur d’amande exceptionnellement durable qui ravira tous les mangeurs/sniffeurs de colle Cléopâtre.
♥ Sa couleur blanche immaculée ainsi que sa texture, même si la crème est très dense.
♥ Sa composition écolo remarquable pour une crème-mains.
♥ Son effet hydratant en action préventive du déssèchement.
♥ S’endormir avec les doigts dans le nez.

[ LUCIE LOVES BEAUCOUP MOINS ]

☹ Elle n’a aucun effet réparateur sur mes mains soumises à rude épreuve.
☹ Les mains luisent et restent très grasses quelque soit la taille de vos noisettes ou la durée de votre massage.
☹ Le prix en France, carrément abusé par rapport à l’anglais, même si le pot dure quand même très longtemps.

Et bientôtvous découvrirez en exclusivité celle qui répare mes mains à merveillecelle dont j’ai horriblement honte mais dont je ne peux plus me passer !

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSur mon (divin) corpsabîmées,amande,avis,beauté,crème,crème pour les mains,critique,déssèchement,froid,hiver,hydratant,Lush,lusherie,mains,mains abîmées,nourrissant,ongles,review,revue,sèche,volupté
Comme la pouffe est manuelle, elle se doit de prendre soin de ses dix doigts sous peine de vivre un véritable enfer après le vernicollage de quelques boîtes personnalisées. Certes, je laisse aux autres le soin de me confectionner les-dites boîtes mais ce n'est pas pour autant que je...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone