Si vous avez bien suivi les épisodes précédents, j’ai fait l’acquisition d’une vingtaine de vernis OPI sur mon site américain chouchou pour une misère.Hors de question pour moi de m’approvisionner chez Séphora où ces vernis coûtent un oeil, magasin qui me sert néanmoins de vitrine pour les futures teintes que je compte acquérir. On est vernimaniaque ou on ne l’est pas !

Pour continuer ma série de tests ( pour l’instant tous concluants ! ) de vernis OPI, j’ai aujourd’hui décidé de vous parler d’une teinte pailletée à mort, le genre de vernis que même les cosméto-addicts redoutent tant ils sont chiants à enlever : elle s’appelle LAST FRIDAY NIGHT et sous ses faux airs de bleu pailleté, elle recèle bien des surprises colorées…
perry-7

Vous pouvez visualiser toutes les teintes sur le site français de la marque.
Vous y trouverez également toutes les adresses des revendeurs de la marque en France, car Séphora n’a PAS l’exclusivité , ce qui permet un plus grand libéralisme au niveau des tarifs..

Ce vernis fait parti de la collection KATY PERRY dont on a pas mal entendu parler, alors qu’ elle ne contient en fait que 5 vernis !
Bon certes, il y a le Black Shatter dans ces cinq nouveautés ( vous savez, le vernis à l’effet craquelé que la moitié de la blogosphère qualifie de moche et de mauvais goût alors que l’autre moitié, dont moi, trouve ça hyper original ) mais franchement, il y avait plus de diversité dans la collection Swiss par exemple, dont je suis une grande fan.
Ce LAST FRIDAY NIGHT porte la référence NLK10.
Je ne compte pas vous recopier le blabla commercial, sachez juste qu’on nous parle de teintes «franches», «fun» et «extravagantes» à s’appliquer sur les ongles des mains mais aussi des pieds :.

  • Teenage Dream : un rose pailleté ( du nom d’un album de Katy Perry )
  • Not Like The Movies : un argent scintillant
  • Last Friday Night: un bleu profond
  • The One That Got Away: un rouge flamboyant

Pour couper court au suspense insoutenable que j’ai insufflé à cet avis plus tôt, sachez quevous n’obtiendrez JAMAIS le rendu affiché sur le visuel de la collection, visualisable ici.
Les vernis de cette collection sont tous formulés sans toluène , sans formaldéhyde ( autre nom du formol = le produit auquel je suis allergique ! ) et sans DBP ( le Di-Butyl-Phtalate ).
Par ailleurs, je ne vois aucun intérêt à vous recopier la composition et ses hiéroglyphes. C’est pas bio et c’est tout. Mais si toutefois elle vous intéresse, vous pouvez la retrouver écrite en lettres microscopiques au cul de chaque flacon OPI. Il vous suffit de soulever la petite étiquette ronde sur laquelle sont inscrites les références du vernis et hop, comme chez TBS, les hiéroglyphes apparaissent.
J’ai envie de mettre à mal une idée reçue selon laquelle les vernis OPI coûteraient un bras.
Si vous n’êtes pas trop une bille en maths, vous aurez vite fait le calcul :

  • Un vernis Sépho de 5mL coûte 4,90€ = 14,70€ pour 15mL
  • Un vernis OPI de 15mL coûte chez Séphora 13,90€.

Voilà, par a+b, je vous ai montré qu’un OPI n’est pas cher ! Bon moi je l’ai payé 6$ en passant par mon site US, environ 5 euros en comptant mes frais de port. Donc je suis hors-catégorie ^^

perry-4

Vous savez que je n’ai aucune appréhension à utiliser leurs teintes fortement pailletées, tout simplement parce qu’elles sont très faciles à appliquer d’une part, mais surtout parce que si je déborde ( la faute à mes tremblotte et mes deux mains gauches ) je peux gratter légèrement les bavures sans tout dézinguer sur mon ongle pour que le résultat soit plus net.

Avec LAST FRIDAY NIGHT une fois de plus, je peux sans problème jouer ma gosse de CP avec son tube de gouache, autrement dit en foutre partout , et rattraper les horreurs après.Ce vernis est assez fluide, ce que j’apprécie énormément car je n’ai jamais fait autant de pâtés qu’avec les vernis trop pâteux. Le pinceau breveté de la marque est une fois encore un véritable enchantement pour qu’en une seule trempouille dans le flacon et trois mouvements sur l’ongle, la surface entière soit totalement recouverte sans surcharge.

En une seule couche, tout est uniforme ( si tant est qu’un vernis pailleté puisse l’être ^-^ ) mais la base est carrément transparente malgré la présence déjà importante des paillettes.
J’hésite.
Dois-je rajouter une deuxième couche pour accentuer la teinte «de fond» ( autrement dit le bleu ) du vernis ?
Dois-je m’arrêter là pour éviter que mes griffes se transforment en boules à facettes trop voyantes à cause des paillettes en nombre?
Comme je suis téméraire et que je n’ai pas peur des teintes flashy, j’ai décidé d’en appliquer une seconde couche. La deuxième est tout aussi facile à poser. Aucun pâté à déplorer.
Inévitablement je me retrouve avec des griffes pailletés à mort loin de passer inaperçues !

perry-5

La couleur bleu de base est légèrement accentuée, mais ça n’a rien à voir avec le visuel commercial de la marque. Les ongles prennent une teinte bleu-violet clair, la même que celle qu’ils prennent quand il fait un froid de canard au-dehors et que mes mimines sont congelées.C’est très joli et subtil certes, mais le résultat est loin d’être celui annoncé par OPI ! Sans compter que le flacon présente REELLEMENT une dominante de bleu quand on le regarde.
Je suis déçue même si l’ensemble reste très joli  : à moins d’appliquer six couches de vernis et d’obtenir alors des ongles aussi épais qu’un bout de carton, vous n’obtiendrez JAMAIS la couleur escomptée. Et en plus on voit toujours le blanc de l’ongle.
Ouin.Dommage surtout.

Avec deux couches, le temps de séchage reste raisonnable : comptez cinq minutes après l’application du top coat pour reprendre une activité normale ( par exemple boire un café, enlever son string pour aller faire pipi ou pire ). Par contre pour retirer votre pantalon, une aide extérieure sera nécessaire. J’en profite pour remercier Musclor d’être assez gentil pour me défroquer quand je le lui demande ) mais j’évite sagement de pratiquer des activités à risque pendant trente minutes ( faire la vaisselle, la popotte, étendre le linge etc…. hehehehehe ! )

perry

Comme d’habitude avec OPI , je suis bluffée par la tenue exceptionnelle de ce vernis.

J’avais beau avoir un travail très manuel et ne pas être précautionneuse avec mes doigts ( je suis la reine des pinçons et des coinçages de pattes dans les portes ) ma manucure tient toujours une semaine complète voire plus !LAST FRIDAY NIGHT ne déroge pas à la règle : je l’ai retiré au bout de 7 jours car j’en avais marre d’avoir tout le temps la même couleur sur les griffes 🙂 L’avantage avec ces vernis pailletés, c’est que même en cas d’accro au bord de l’ongle, cela reste presque invisible. J’ai ainsi pu me balader trois jours durant avec un gros éclat au bout du majeur droit sans que personne ne s’en aperçoive. La pouffe est soignée certes, mais ça la broute de changer de vernis tous les jours alors si un éclat peut être invisible, ma foi ça ne m’empêchera pas de vivre !
Comme je vous le disais, malgré ma déception concernant la couleur de fond ( = le bleu qui paraît très bleu sur les photos alors qu’en réalité, il est tout palôt ) , mes griffes sont plutôt plaisantes à regarder ^-^
Le shimmering ( = couleurs des paillettes en fonction de la lumière ) est carrément orgasmique !
Il est multicolore !!!

Youhouuuu !
That’s the way , aha aha , I like it , aha aha.
C’est ainsi qu’en fonction de la luminosité ambiante bien sûr mais surtout de l’inclinaison de vos mimines, vous verrez apparaître du bleu, du vert, du violet, de l’orange….

perry-2

Vous voyez bien qu’avec deux couches, les paillettes s’imposent déjà pas mal. Je n’imaginais donc pas rajouter une troisième couche. En plus la surface se serait alors métamorphosée en toile Emeri car rappelons-le : même avec une couche de top coat par-dessus, vous sentirez les reliefs des paillettes.
Parfait pour se curer les oreilles, mais pas top pour caresser tendrement la peau de l’Homme : ça rape sa mère.
Heureusement, le résultat d’ensemble est réussi : j’ai l’impression d’avoir du givre sur les ongles !

Tout en scintillement et en couleurs subtiles, c’est sûr LAST FRIDAY NIGHT en jette !
Si vous projetez d’aller en boîte un vendredi soir nul doute qu’il fera sensation avec son shimmering qui ressort bien sous lumière artificielle.
Pour autant sous lumière naturelle, ce vernis ne donne pas des ongles de pute. Son avantage, c’est que même quand la météo est maussade et que le soleil est aux abonnés absents, on le voit. Mais pas trop. J’ai vraiment l’impression d’avoir des cristaux de glace sur mes griffes, j’adoooore l’effet ! GLITZERLAND et EXTRA-VA-VAGANZA ont l’avantage d’avoir une teinte de fond chaude ( or pour le premier et rouge pour le deuxième ) avec des paillettes unies, alors qu’avec LAST FRIDAY NIGHT , les paillettes multicolores viennent réchauffer la couleur générale violette-bleue pâle .

J’ai hâte de porter ce vernis en hiver, je suis sûre qu’il sera sensationnel quand les jours seront très lumineux et les températures bien fraîches ^-^ Attention, j’ai pas dit que j’avais hâte qu’on entre dans l’hiver hein, je suis pas maso non plus. Je reste une pouffe.
J’ai toujours l’air aussi tarte quand je mitraille mes ongles dans la salle d’attente du toubib, au volant, ou bien lors des pauses clopes au boulot. Mais c’est pas ma faute : encore une fois OPI a sorti le grand jeu avec cette teinte très originale !

perry-6

Mais j’avoue tout : j’ai vachement moins crâné lors de l’étape cruciale du dissolvant. D’habitude, en deux minutes avec mon bain dissolvant Séphora, je vire toute trace de vernis. Même les très pailletés GLITZERLAND ou EXTRA-VA-VAGANZA n’y avaient pas résisté, et j’étais étonnée de lire des articles sur la blogosphère où les nénettes luttaient comme pas possible pour retirer de tels vernis.Avec LAST FRIDAY NIGHT, je suis contrainte de faire profil bas.
Parce que ScRoooooOGNEUGNEU D’BORDEL D’CHIOTTE J’VAIS T’EN COLLER MOI DES FRIDAY NIGHT !!!, j’en ai usé des cotons ( et des nerfs ) à tout dégager ! Le bain dissolvant n’en venait pas à bout, je me suis donc armée de morceaux de coton et d’une bouteille de dissolvant Sépho sans acétone, et je me suis retrouvée avec les griffes couvertes d’un magma de paillettes mélangées à de gros fils de coton. Bwark ! Dégueu ! C’est Loulou qui a bien rigolé en voyant ma tronche et mes mains ce jour-là, et plus je m’excitais à frotter, plus il y avait de coton emprisonné dans le vernis. Une horreur.

J’ai bien mis dix minutes, cinq morceaux de coton et quelques jurons à tout dégager. Du coup ça m’a considérablement calmée et je dois avouer que j’ai quelques appréhensions à le réutiliser du coup.
Je crains d’appliquer un vernis OPI, vous vous rendez compte?
Je pensais même pas que c’était possible.
Et pourtant si, la déconfiture fut si grande que je l’ai relégué tout au fond de mon placard à vernis, ce flacon de LAST FRIDAY NIGHT.Bigre.

perry-3

Mon cinquième test OPI , et enfin une petite déception ( genre la nana est trop contente d’avoir pour la première fois déchanté avec cette marque ^^ ) mais il faut lui reconnaître malgré tout des qualités :

  • Le pinceau est toujours un régal pour l’application et la transparence du gros flacon de 15 mL promet non seulement de longues années de tartinage, mais aussi de bien s’assurer qu’on a encore de la came sous le coude en un seul coup d’oeil.
  • La texture de ce vernis est absolument parfaite et promet un étalage tout en simplicité, même pour les blondes aux deux mains droites ( suis gauchère ^^ ) comme moi.
  • En une seule trempouille puis trois mouvements de pinceau, c’est torché, vous avez votre première couche. Le résultat est alors discret et tout en transparence. Une deuxième couche suffit à rendre une teinte plus soutenue qui dissimule bien mieux le blanc de l’ongle.
  • En deux couches de LAST FRIDAY NIGHT, vous obtiendrez un magnifique résultat pailletésur fond bleu pâle réchauffé par d’innombrables minuscules morceaux de strass multicolores ! On dirait que les ongles sont glacés et couverts de givre, c’est sublime !
  • Aucun besoin de le stamper , nul besoin de sortir ses vernis craquelés , sa couleur est tellement belle qu’aucun artifice n’est nécessaire pour l’enjoliver. Quoiqu’en dise la marque dans son blabla sur la collection Katy Perry.

Car oui dans son visuel, OPI a fait craqué ce LAST FRIDAY NIGHT avec son black shatter noir.
Sur le visuel, oui oui, ça rend très joli ce bleu profond agrémenté de paillettes, extravagance un peu calmée par la présence des stries noires.
Mais voilà : sur le visuel commercial , on vous ment honteusement.
J’ai horreur qu’on me prenne pour une dinde. Je suis sûre que toi aussi, tu n’aimes pas qu’on te prenne pour une couillonne.
J’ai vite compris que jamais je n’ obtiendrai ce bleu prononcé sur mes ongles , à moins de m’en tartiner dix couches , chose improbable même pour la plus souillon des cosméto-addicts.Et son deuxième gros défaut, à ce LAST FRIDAY NIGHT, c’est l’étape du dissolvant qui s’est révélée trèèèèèèèèèès laborieuse ( et je reste polie ) . J’ai failli y perdre des cheveux, mais aussi des ongles à force de frotter comme une maboule. Du coup, j’ai les chocottes de m’en resservir, un comble pour une teinte aussi jolie !
Du coup, je ne peux faire autrement que de lui attribuer 3 étoiles. C’est une petite déception vous me direz. Oui c’est vrai. Je relativise. Parce que voyez-vous, j’ai essayé quelques vernis d’une autre marque peu de temps après, et je me suis rendue compte que ce LAST FRIDAY NIGHT n’était pas si relou que ça à enlever comparé à d’autres ^-^

En somme ce vernis malgré son rendu très joli n’est pas un best-seller dans mon coeur , et c’est sans regrets que je suis passée vite fait à autre chose.

Satisfaction : 5 / 10

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSur mes onglesKaty Perry,Last friday night,manucure,O.P.I,ongles,OPI,OPI pas cher,paillettes,review,swatch,swatches,vernis,vernis à ongles
Si vous avez bien suivi les épisodes précédents, j’ai fait l’acquisition d’une vingtaine de vernis OPI sur mon site américain chouchou pour une misère.Hors de question pour moi de m’approvisionner chez Séphora où ces vernis coûtent un oeil, magasin qui me sert néanmoins de vitrine pour les futures teintes que je compte...
Partager l'article :
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone