séphora vernis ongles hip-hop

Parlons peu, parlons bien : parlons ongles. Vous avez compris en lisant mes récents billets que depuis ma découverte de l’absence de formol ( autre nom du formaldéhyde ) dans la plupart des vernis, toutes marques confondues, je m’en donne à coeur joie. On m’avait diagnostiqué une allergie sévère à ce composé lorsque j’étais toute gamine et m’amusait déjà à me peinturlurer les griffes avec mes vernis de pacotille. J’ai donc 28 ans d’abstinence à rattraper et croyez-moi sur parole, je prends le bon chemin ^-^

Aujourd’hui je compte environ 110 vernis dans mon antre. J’aime toutes les couleurs, tous les effets, toutes les décos. Avant de me ruer sur l’achat de vernis O.P.I, j’avais décidé de tester ma dextérité avec de petits vernis mignons faciles à dénicher : les bébés Séphora.
Attention, mettons tout de suite les points sur les «i». Malgré leur tout petit format et le prix qu’on pourrait croire ridicule, les bébés Séphora font parti des vernis les plus chers du marché. Un rapide calcul vient confirmer qu’on nous prend un peu pour des dindes pécuniairement parlant :

  • Un vernis Séphora de 5mL coûte 4,90€ soit 980€ le litre ( ouais moi aussi j’ai failli tomber dans les pommes )
  • Un vernis OPI de 15 mL coûte chez Séphora 13,90€ soit 927€ le litre ( là aussi )
  • Un vernis KIKO de 11mL coûte 3,90€ soit 355€ le litre
  • Un vernis KleanColor de 15mL coûte chez Beautyjoint 1,75$ ( 1,40€ ) soit 93€ le litre.

Le seul conseil que je peux vous donner serait de vous précipiter en boutiques ou sur le site internet pendant la sacrosainte période des soldes, où vous dénicherez quelques bébés vernis pour quelques centimes seulement. Ne me remerciez pas, je suis trop bonne. C’est d’ailleurs en juin 2011 pendant la période des soldes flottantes de Séphora, que j’ai profité de l’aubaine en jetant dans mon panier virtuel 10 bébés vernis pour la modique somme de 7 euros au tota. Il semblerait toutefois que Séphora soit un peu plus radin depuis quelques saisons puisque les vernis les moins chers sont soldés 1 €.

Mais parlons du premier bébé vernis que j’ai testé : le M18 ( M pour «métallique» ) de son nom de baptême , Hip-hop .

HIP-HOP-9

Au cul du flacon, on retrouve l’éternelle petite étiquette avec toutes les infos concernant le vernis. Si on prend soin de tirer sur l’emplacement prévu à cet effet, on découvre la liste des ingrédients qui composent notre hip-hop.

Evidemment c’est très laid puisque bourré de noms barbares. Mais soulignons l’absence de DBP ( Di-Butyl Phtalate ), de formaldéhyde ( autre nom du formol, le produit auquel je suis allergique ) et de toluène, le trio qui se dispute la place du composé le plus pourri de tous les temps.

Pourquoi ai-je testé ce HIP HOP en premier?

Parce que contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, vous n’accorderez pas vos griffes avec un baggy qui descend jusqu’à mi-cuisse ou une casquette vissée de travers sur la tête ( non je ne suis pas un vivier à clichés, d’ailleurs je pratique le hip-hop moi-même ^-^ )
Et pourquoi qu’on pourrait pas le mettre avec? Parce qu’il s’agit d’un rose pétant , un rose Barbie, pas forcément fastoche à assumer, et encore moins à coordonner avec un look hiphop !
Mais vous commencez à me connaître : j’assume absolument TOUTES les fantaisies ongulaires. Couleurs pétantes, stamping à gogo, paillettes à tout-va et strass se disputent sans arrêt leur place sur mes griffes. Je suis totalement sobre dans mes tenues puisque mes couleurs favorites sont le noir, le gris, le marron et le jeans dès qu’il s’agit de me saper. Du coup, pour égayer un peu cette morne-attitude, je mise tout sur les ongles et les yeux.
Bizarrement, je ne suis pas fan des teintes rouges que je trouve trop «dames» ni roses que je trouve trop «fillettes». Par contre je suis une déglingo du bleu et du violet, et je frise parfois l’indécence en tentant le vert.

Mais je sais pas, y’a un truc qui m’a tout de suite plu dans ce Hip Hop .

HIPHOP

Tout d’abord comme à mon habitude, je prends soin d’effacer toute trace du vernis précédent grâce à ma boîte magique Séphora  et éventuellement de parfaire le résultat avec un dissolvant classique et une armada de cotons lorsqu’il s’agit d’un sfionfobfiusbfuib de vernis à paillettes.
Ensuite je taille mes ongles à la forme voulue, je les lime, les ponce et les lustre. Enfin j’applique une couche de base transparente, le Start To Finish d’OPI qui permet de protéger mes ongles des dégorgements de couleur et surtout d’avoir une base bien lisse.

HIP-HOP-5
L’application est très aisée mais nécessite un petit temps d’adaptation . Bon elle n’est pas aussi facile qu’avec les pinceaux brevetés de chez OPI, et je dois avouer que je passe plus de 3 coups de pinceau pour que mon ongle soit entièrement recouvert. Les poils s’écartent bien, peut-être trop, et vu la texture assez fluide de ce hip-hop , j’ai tout de suite peur que le résultat ne soit ni opaque ni homogène.

Du coup, j’ai chopé le truc : je trempouille à fond, c’est-à-dire que je n’essuie pas les poils du pinceau sur le bord du flacon et je laisse toute la matière se déposer sur mon ongle. Ensuite je passe 5 coups de part et d’autre de la griffe en question, déjà parce que les poils sont moins nombreux et aussi parce que mes ongles, comme l’a remarqué Téquichérie, ont une surface assez étendue ( ce qui est plutôt sympa pour le stamping, mais on aura l’occasion d’en reparler ). Du coup, la texture est fluide certes, mais pile comme il faut pour que je la répartisse bien uniformément.

Le résultat est sans appel : en une seule ( grosse ) couche , mes griffes sont parfaitement opaques ( je déteste qu’on voit le bout blanc de l’ongle par transparence ) et bien homogènes , sans aucun défaut .
Vous voyez sur les photos que les bords ne sont pas parfaitemet nets mais j’ai tellement de facilité à appliquer ce hip-hop désormais que je ne prends pas forcément la peine de poser ma main sur une surface plane : je serre le poing et peins comme ça, la patte en l’air, à l’arrache. Et ma foi, le résultat est plutôt pas mal je trouve.

De plus il sèche étonnement vite : deux minutes après la pose de l’unique couche, je peux passer à l’étape top-coat sans risque de voir la couleur se barrer dans les coins.

HIP-HOP-7
Moi qui ne suis pas une grande fan du rose, je suis en totale adoration devant mon Hip-hop .
Déjà parce que ce n’est pas un rose tout con : son shimmering ( couleur des nacres à la lumière ) est bleu et violet, ce qui lui confère une touche plus sophistiquée qu’un vernis à ongles Dora l’Exploratrice.
Et surtout parce que je peux le stamper à l’infini : qu’il s’agisse de blanc ou de noir, toutes mes décorations sont vraiment mises en valeur grâce à ce rose puissant et bien girly !
Je n’aurais jamais cru apprécier ce type de teintes, je l’avais acheté en me disant «pour 70 centimes, je peux bien tenter hein» mais finalement je l’adore, tant par sa facilité d’application que par le rendu de sa couleur. Il flashe tellement que c’est ZE teinte que mes potes et mes collègues remarquent à chaque fois que je la porte. Et personne ne trouve ça moche ( ou n’ose me le dire du moins ^^ ).
Sa tenue est là aussi assez déconcertante : comme d’habitude, je prends toujours soin d’appliquer une couche de top-coat pour protéger le vernis et accentuer sa brillance puis je finis par quelques gouttes de séchage histoire de ne pas tanner Loulou pour qu’il m’enfile mes bottes ( quand je dois sortir ) ou me baisser mon string ( quand je dois faire pipi ).

Avec cette couche de protection, le Hip-hop tient facilement 5 jours sans que de gros éclats apparaissent . Une tenue trèèèèès honorable puisque j’obtiens les mêmes résultats avec mes vernis OPI ! Pourtant je suis d’une maladresse incroyable, j’adore râcler des trucs avec mes ongles, je joue au badminton et me balance parfois ma raquette dans les doigts, je me pince, parfois même je manque de me trancher les doigts les matins où je suis encore la tête dans les chaussettes. Bref, je suis une miss catastrophe mais mes ongles parés de Hip-hop ne me trahissent pas !

à J+5, les bords commencent à s'abîmer

à J+5, les bords commencent à s’abîmer

Enfin vous savez que généralement, qui dit «une seule couche de vernis appliquée» dit «un retrait les doigts dans le pif». Effectivement c’est une fois de plus vérifié avec le Hip-Hop.

En une trempouille dans mon Bain Magique de Séphora ( rebaptisé le «vagin artificiel» par certaines bloggeuses ) et deux petits tours de chaque doigt, toute la couleur trépasse. Il n’y a plus aucun trace de rose, ni sur les griffes ni sur la peau tout autour. Et moi j’adore ne pas passer deux plombes à m’exciter sur mes ongles pour virer un vernis.

En 2 minutes , mes dix doigts sont parfaitement netsJ’applaudis … des deux mains !

HIP-HOP-4

Pour conclure, ce Hip-Hop fut ma première adoption de vernis-bébé Séphora : tant pour sa couleur rose pétante et son shimmering qui le rend plus distingué que les ongles de Barbie que pour son application assez aisée grâce au petit pinceau, ou encore pour son unique couche nécessaire pour obtenir un résultat opaque et homogène . Son rendu et sa tenue exemplaire de 5 jours ne viennent que renforcer mon amour pour lui : je le stampe à l’infini et il reste toujours aussi sublime que ce soit sous lumière naturelle ou artificielle ! Enfin il est aussi fastoche à retirer qu’à appliquer.
Je pense qu’il vaut mieux se le procurer en période de soldes pour bénéficier d’un prix vraiment attractif. Jamais je n’aurais dépensé 4,90€ pour un si petit flacon de 5mL , qu’il soit de qualité ou non !
Enfin on nous annonce un vernis au fini «métallique» or pour moi , ce Hip-Hop est un rose franc , laqué , constellé de nacres mais je ne lui trouve pas de reflets métalliques pour autant .

Satisfaction : 9/10

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

LalutotaleBeautéSur mes onglesavis,beauté,critique,finition,hip-hop,manucure,métallique,nailart,nails,ongles,review,revue,rose,séphora,stamping,vernis,vernis à ongles
Parlons peu, parlons bien : parlons ongles. Vous avez compris en lisant mes récents billets que depuis ma découverte de l’absence de formol ( autre nom du formaldéhyde ) dans la plupart des vernis, toutes marques confondues, je m’en donne à coeur joie. On m’avait diagnostiqué une allergie sévère à ce...
Tu aimes ? Fais-en profiter les copains !
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone